Parc national de Marojejy, un patrimoine mondial à découvrir

Au Nord-Est de Madgascar, à 66 km de Sambava, le parc de Marojejy, autrefois réservé aux chercheurs scientifiques, est accessible aux touristes depuis 1998. D’une superficie de 55 500 ha, il est délimité par le massif montagneux de Marojejy. Offrant une grande richesse floristique dans un paysage grandiose et intact, c’est le lieu idéal pour les amateurs de montagne et de nature sauvage.

 

Un paysage à couper le souffle

Situé au beau milieu d’un croissant montagneux, Marojejy offre un relief des plus escarpés et accidentés dont les altitudes varient entre 72 et 2 132 m. Pour y accéder la partie nord offre des pentes modérées au contraire de celles au Sud. Sol composé de granites et de gneiss, une étude a révélé que de nombreuses parties du parc dataient du précambrien il y a entre 160 et 550 millions d’années.

Pour créer une telle biodiversité qui autrefois était réservée aux recherches scientifiques, le parc est serpenté par deux grandes rivières : Androranga et Lokoho. Une grande variété de microclimats et d’habitats ont fait du parc de Marojejy l’un des plus riches écosystèmes où l’on enregistre une endémicité et une variété exceptionnelle en faune et flore. Ceci s’explique notamment par son climat très variable en matière de températures et de précipitations. A noter que la période la plus propice pour visiter le parc est entre novembre et avril où les températures peuvent atteindre les 25°C notamment en février. Le mois d’août est par contre le mois le plus frais avec une température autour de 19°C.

Marojejy, un sanctuaire de nature

Reconnu mondialement pour l’exceptionnelle biodiversité qu’il offre, le parc de Marojejy est le lieu d’observation privilégié des scientifiques et biologistes mais aussi  pour les amateurs d’écotourisme. En effet, le site présente 4 types de forêts : une forêt dense humide sempervirente, une forêt humide de montagne, une forêt dense de haute montagne et un fourré montagnard. A ce jour, 305 espèces de fougères, 50 espèces de palmiers, 2 000 espèces de plantes à fleurs sans compter des espèces de bois rares telles que le palissandre et le bois de rose y sont recensées.

Pour ce qui est de la faune, Marojejy compte 11 espèces de lémuriens dont le Simpona (Propithèque soyeux) qui est aujourd’hui en voie de disparition. On peut également y observer 118 espèces d’oiseaux dont 75 espèces sont endémiques et essentiellement des oiseaux forestiers tels que le Serpentaire de Madagascar. Cohabitant également dans cet immense parc, plus de 148 espèces de reptiles et d’amphibiens dont 17 sont endémiques à la région.

Voyages & circuits au Nord

 

Demande d’information et de devis

N’hésitez pas à nous écrire, ou à nous appeler de 9h30 à 19h, du lundi au vendredi et de 11h à 17h le samedi.

 

Contact & devis ou 75-phone +33 (0)1 49 49 00 80

 

Accès au parc

Pour se rendre au parc au départ d’Antananarivo, vous avez le choix entre prendre la route (3 jours de trajet) ou prendre l’avion jusqu’à Sambava en comptant 1h30 de trajet en voiture pour rejoindre l’entrée du parc à Manantenina.

Destination idéale pour les amateurs de trekking sportif et de rafting pour les plus aventureux, n’oubliez pas toutefois d’apporter un imperméable et des vêtements chauds ! 3 campements vous y attendent : camp Mantella (450 m d’altitude), camp Marojejia (775 m d’altitude) et le camp Simpona (1 250 m d’altitude).