Parc National d’Ankarafantsika, dernier refuge d’espèces menacées

Situé à 114 km de Mahajanga (Majunga), dans la région du Boeny, le Parc National d’Ankarafantsika compte parmi l’un des derniers refuges de nombreuses espèces en voie d’extinction à Madagascar. Constitué d’une diversité de forêts denses et sèches, le site est surtout connu pour ses nombreux lacs où cohabitent différents espèces endémiques.

 

Des espèces rares à protéger

Outre d’offrir à ses visiteurs un ensemble de paysages variés, le Parc national d’Ankarafantsika présente également un taux d’endémicité élevé d’où tout l’intérêt de le découvrir. Bénéficiant d’une superficie de plus de 130 000 ha, le parc est traversé par de nombreux cours d’eau où une variété d’espèces de poissons endémiques cohabite avec différents espèces d’oiseaux aquatiques et de reptiles. Ornithologues, botanistes ou écotouristes, découvrez la beauté d’une nature préservée au travers des nombreux circuits proposés.

Vous trouverez également dans cet immense parc 8 espèces rares de lémuriens dont entre autres les plus petits lémuriens du monde : le Microcebus. Primate nocturne, ce petit lémurien rejoint 4 autres espèces également nocturnes vivant dans le parc. Au cours de votre circuit, vous aurez toutefois l’occasion de découvrir d’autres espèces menacées de lémuriens diurnes et mixtes. Véritable repère d’oiseaux,  c’est dans les environs des nombreux lacs que vous aurez l’occasion de les découvrir. A ce jour, le site compte 75 espèces endémiques sur les 129 espèces d’oiseaux recensées. Autres espèces tout aussi intéressants à découvrir : les tortues d’eau douce, des variétés de caméléons, d’iguanes, de serpents comme le Do (prononcer Dou) et des crocodiles du Nil.

Pour ce qui est de la flore, comme mentionné précédemment, la végétation se compose dans la majorité de forêts denses sèches mais aussi de palmiers raphia, de baobabs géants et une variété de pandanus aux formes particulières. Le Parc National d’Ankarafantsika compte 823 espèces de végétaux avec un taux d’endémicité de 82% ! Un lieu d’observation idéal pour découvrir un environnement fragile mais demeuré intact.

Des circuits pour toutes les envies

Amateurs de trekking, vous aurez le choix entre pas moins de 7 circuits. Selon la durée de votre séjour, sachez toutefois qu’une journée ne vous suffira pas pour découvrir toutes les curiosités que recèle le parc ! Si vous souhaitez axer vos découvertes principalement sur la faune du parc, le circuit Coquereli (trekking de 2 à 3h) et le circuit Source de vie (4h) vous tentera sûrement. Un circuit nocturne est également proposé pour découvrir une faune variée visible que la nuit.

Voyages & circuits à l’Ouest

 

Demande d’information et de devis

N’hésitez pas à nous écrire, ou à nous appeler de 9h30 à 19h, du lundi au vendredi et de 11h à 17h le samedi.

 

Contact & devis ou 75-phone +33 (0)1 49 49 00 80

 

Les circuits tels que le circuit Retendrika, le circuit Baobab, le circuit Pachypodium Rosilatum et le circuit Ankarokaroka vous feront par contre découvrir une variété de paysages et de plantes (médicinales, orchidées…) ainsi qu’une facette de la culture locale.

Pour préparer au mieux votre séjour dans le parc, des vêtements légers, un chapeau, des chaussures de marche et votre équipement de camping (tente, sac de couchage, torche) sont à prévoir. 2 ou 3 bouteilles d’eau et un produit anti moustiques devront compléter votre équipement. Pour accéder au parc à partir d’Antananarivo, vous avez le choix entre louer une voiture ou prendre le taxi-brousse (8h de route) ou sinon opter pour un vol interne Antananarivo-Majunga.