L’un des plus célèbres opéracomique au monde sera joué dans la Capitale. En une semaine de répétition, François Bagur, le metteur en scène de la pièce se montre plutôt confiant. Les amateurs de classique et d’opéra peuvent donc s’attendre à un très beau spectacle.

Trois représentations ! C’est ce à quoi auront droit les amateurs d’opéra comique de la Capitale. Le 21 juin à l’Université d’Antananarivo, le 23 au Café de la Gare et le 30 juin à l’IFM. « Carmen », l’une des oeuvres lyriques les plus populaires et les plus représentées dans le monde sera en effet jouée dans la Capitale ! Et ce ne sera pas n’importe quelle équipe qui va se glisser dans la peau de Carmen, Don José et de tous les autres. Dans le rôle de la bohémienne et cigarière : Aurore Ugolin, une sortante du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Le rôle de Carmen est en effet l’un des plus exigeants du répertoire par la richesse de la personnalité et l’étendue des interventions musicales. L’ambiguïté de la tessiture est à la mesure de la complexité du personnage. Le rôle de Don José sera attribué à Karm Bouzra, un sortant du Conservatoire d’Art Dramatique de Lille. Pour jouer Escamillo, une autre figure déjà connue dans le monde du classique français : Josselin Michalon. Les autres rôles sont distribués aux membres de Laka Ensemble (chœur d’enfants et d’adultes) et Laka International Orchestra. Holy Razafindrazaka, une chanteuse lyrique qui n’est plus à présenter tiendra elle aussi un rôle important dans la pièce. La jeune femme cette fois va se glisser dans la peau de Micaela. Opéra en quatre actes, composé par Georges Bizet en 1875, « Carmen » est l’une des œuvres lyriques les plus populaires et les plus représentées dans le monde. D’après François Bagur, metteur en scène de la pièce, les artistes malgaches sont plutôt doués. « Nous sommes arrivés à Mada dimanche dernier. Dès le lendemain, nous nous sommes attelés à la tâche et avons noué un premier contact avec les artistes qui vont prendre part à cet opéra. Et le moins qu’on puisse dire est que les artistes s’en sortent plutôt bien. Nous sommes plutôt confiants. En une semaine, nous avons en effet déja pu boucler l’acte I et l’acte II » a affirmé le metteur en scène. A en croire les propos de François Bagur et Nathalie Giraud, la chef costumière, les amateurs d’opéra comique peuvent s’attendre à un très beau spectacle…

Extrait Midi Madagasikara – Samedi 9 juin 2012