Les réservations affluent sur les vols à destination des sites touristiques à partir des aéroports d’éclatement régionaux. Air Madagascar va augmenter ses offres.

Le choix était bon pour Air Mada­gascar. Les aéroports d’écla­tement appelés hubs régionaux ont parfaitement répondu aux attentes des clients. Toamasina qui a été mis en place depuis trois mois enregistre un très bon taux de réservations. Mais les futurs vols au départ du hub de Morondava vers des sites touristiques comme Isalo et Andavadaoka con­naissent le plus grand succès. Lancées à partir du 18 juin, les réservations sur ces vols affluent déjà massivement à l’heure actuelle. Hugues Ratsiferana, directeur général de Air Madagascar, pré­voit même d’augmenter les offres pour faire face à cette forte demande. 
«Les touristes, aujourd’hui, veulent avoir un séjour court et voir le maximum de choses. Ces vols sont parfaitement adaptés à leurs besoins », affirme le directeur général de Air Madagascar, en marge de la présentation de la création d’une nouvelle direction régionale Antananarivo de la compagnie. 
Aujourd’hui, ce sont surtout les touristes venus des pays de la région comme la Réunion qui sont intéressés par ces vols. Ces marchés émetteurs réagissent très vite à ce genre d’offre par rapport aux autres comme l’Europe ou les réservations et la programmation des voyages se font en début d’année, voire une saison à l’avance. Fort de ces bons résultats, l’aéroport d’Antso­hihy deviendra également un hub régional. Il permettra de desservir directement des sites comme le parc national d’Ankarafantsika et ceux qui se trouvent sur cette partie nord du pays. 
En tout cas, grâce à l’ouverture de ces nouvelles lignes, les avions twin otter de Air Madagascar reprennent effectivement de service aujourd’hui. Véritable tout terrain dans le domaine de l’aviation, ces appareils sont les mieux adaptés pour décoller et atterrir sur les pistes, souvent en terre, de ces destinations lointaines ou enclavées. La compagnie nationale de transport aérien en utilise trois, à l’heure actuelle, ceux qui ont été utilisés pour les anciens vols sociaux.
Pour en revenir à la création d’une direction régionale à Antananarivo, elle a visé à se rapprocher des clients et à développer davantage le marché du centre du pays. Sa commande est confiée à Lova Razafiarison, jeune diplômée en marketing, avec quinze années d’expériences au sein de la compagnie. Elle a déjà évolué dans plusieurs domaines comme l’escale, le marketing et la vente. La nouvelle direction se charge de six régions dont Analamanga, Itasy, Haute Matsiatra ; Amorin’i Mania et Bongolava et Vakinakaratra. L’ouverture de points de vente dans ces régions fait partie des projets à court terme de la nouvelle directrice.

Extrait l’Express de Madagascar – Vendredi 8 juin 2012