La Fondation pour les aires protégées et la biodiversité de Madagascar (FAPBM) était présente en même temps à la célébration de la Journée mondiale pour l’Environnement à Fénérive-Est et à la FIM 2012 à Andranomena, la semaine dernière. D’après Ralava Reboarimisa, directeur exécutif de la Fondation, l’objectif de la présence de son équipe à la FIM était d’informer les entreprises et de les inciter à contribuer aux activités de protection de la biodiversité, menées par la Fondation. « Nous commençons à nous intéresser au secteur privé local. En effet, un capital constitué par la contribution de diverses entités et personnalités est placé à la bourse JP Morgane à Genève. C’est la plus-value générée par ce capital que nous utilisons dans nos actions pour la préservation de l’environnement et de la protection de la biodiversité. Cela est une pratique courante dans les autres pays. Nous invitons également les entreprises à Madagascar à contribuer à ces actions pour l’environnement et la biodiversité »,a-t-il expliqué.

Elargissement. Actuellement, ce capital dont la FAPBM dispose est évalué à 50 millions USD. La majorité de cette somme a été apportée par des contributeurs internationaux. D’ici 5 ans, la Fondation espère avoir 1 million USD des contributions des entreprises. Selon son directeur exécutif, la fondation travaille sur 15 aires protégées et leurs alentours, à Madagascar. Pour cette année, 1 million USD sera consacré à ces zones.

Extrait Midi Madagasikara – Mardi 5 juin 2012