Après le salon du tourisme au Carlton, on attend maintenant les impacts des ces journées de promotion. Le plus dur reste à faire.

Le tourisme malgache vit sa seconde naissance. C’est avec de tels propos que le ministre du Tourisme, Jean Max Rakotomamonjy, a parlé samedi de l’importance de la première édition de l’International Tourism Fair Madagascar (ITM), et des 3èmes Assises internationales du Tourisme durable Ethique, le 31mai au 
2 juin au Carlton. Ces deux événements ont, en effet, donné de nouvelles idées et initiatives aux intervenants du secteur, qui sont déterminés à apporter des améliorations dans leurs actions, pour des résultats concrets et meilleurs. 
« Par rapport aux informations enrichissantes qui nous ont été fournies pendant ces trois journées, surtout pendant les assisses, nous allons mettre en place de nouvelles actions, une nouvelle méthode de travail en vue de retombées concrètes. Par exemple, nous allons donner davantage de priorité aux communautés villageoises dans l’achat de la nourriture pour les touristes, ce qui n’était pas le cas auparavant. Nous avons plutôt privilégié les grandes villes », avance Thierry Rasendra, secrétaire général de la fédération nationale des guides.
Renforcement de capacité
La fourniture de services de qualité et professionnelle figure aussi dans les challenges que se sont lancés les intervenants du secteur. C’est pourquoi le programme de renforcement de capacité du personnel déjà en activité sera poursuivi. Avec l’appui de l’Union européenne, des formations, déjà en cours à Toamasina, seront incessamment dispensées à Mahajanga. Dans d’autres régions, à savoir Antananarivo, Fianarantsoa, Ranohira, Andasibe et Moramanga, 500 bénéficiaires ont été formés sur plusieurs modules comme la gestion d’exploitation, l’hébergement, la cuisine, la pâtisserie, le service en salle, le service en bar et le guidage. La remise des attestations pour les 89 bénéficiaires d’Antananarivo s’est déroulée samedi, dans le cadre du salon international. 
Les acteurs touristiques n’ont pas été les seuls à profiter de ces journées. Samedi, les diverses conférences liées au tourisme ont attiré du monde. De même pour les stands où les exposants n’ont pas arrêté d’accueillir des visiteurs.

Extrait l’Express de Madagascar – Lundi 4 juin 2012