Comme chaque année, le festival Donia réputée comme le « festival-phare » de la Grande île offre une semaine et un week-end de Pentecôte des plus folkloriques et sportives pour la population nosybéenne.
Outre les cinq jours et cinq nuits de spectacle se tenant au stade d’Ambodi­voanio, la semaine sportive précède l’ouverture proprement dite du festival, car Donia n’est pas uniquement fait pour la musique mais aussi pour le sport.
Cette année, des tournois sportifs marquent la première semaine de la 19e édition. Le samedi 12 mai, le top-départ a été donné par la sélection « Mama Be », la femme la plus grosse, et celle de l’homme le plus fort qui aura à soulever des haltères. Cette soirée a ouvert l’entrée en scène des sportifs. 
D’après Adrien Paul, président du Comité d’organisation du festival Donia (Cofestin), la route d’Ambato­loaka est décrétée piétonne. Les finales de ces deux concours auront lieu le 20 mai sur la plage de Madiro­kely, en face de Tatie Chris.
Comme l’Île aux parfums dispose de nombreuses équipes professionnelles masculines et féminines dans différentes disciplines sportives, le Cofestin organise des tournois de basket-ball, de volley-ball, de pétanque et de lutte traditionnelle 
« morengy ». Les finales se dérouleront ce samedi 19 mai au gymnase couvert Toly Laurent, à l’enceinte de la gendarmerie et dans le jardin-cours de Hell.
Attendue tous les ans par les spécialistes dans le domaine, la course pédestre de 5 000 m sera un événement festif.
Populaire
Les sports mécaniques ne seront pas en reste avec le 3e championnat Donia de « rallye quad », et le 11e cham­pionnat Donia de moto-cross, lesquels se tiendront les 26 et 27 mai.
Si la « course de Hell » deviendra, pour la troisième fois, un lieu de rendez-vous du tout Nosy Be pour ce rallye quad en pleine ville très original, populaire et mouvementé, le terrain aménagé de Djambala ne sera pas de moindre renommé, ayant toujours attiré les passionnés de deux-roues de tous horizons. 
Comme à l’accoutumée, le show sera tout aussi époustouflant. De fait, cet événement organisé par la Moto club de Nosy Be réunira tous les pilotes du pays et des véritables champions venus de l’extérieur. Cette fois-ci, dix meilleurs coureurs de La Réunion seront présents.
En plus des sports plus traditionnels, comme le 
« kindramadrama », une sorte de corrida malgache, d’autres activités connexes agrémenteront aussi la semaine sportive.
« Ce sera une semaine sportive très vivante, très compétitive, dont le grand succès populaire ne démentira pas ! », a affirmé Sanna Vincenzo, vice-président du Cofestin.

Extrait l’Express de Madagascar – Vendredi 18 mai 2012