Un rapport du WWF intitulé « Planète Vivante 2012 »indique que les écosystèmes tropicaux ont enregistré une perte de 60% en moins de 40 ans. Cet indicateur qui suit plus de 9000 populations de plus de 2600 espèces révèle que la biodiversité a chuté de 30% depuis 1970. Celle des zones tropicales, les plus touchées, a baissé de 60% en moins de 40 ans. « La surconsommation des ressources naturelles entraîne d’énormes pressions sur notre planète et notre biodiversité et menace à la fois la sécurité, la santé et le bien-être des populations », souligne le document présenté dans les locaux de l’antenne du WWF à Antananarivo. A Madagascar et dans la plupart de la zone Océan Indien, la déforestation constitue la principale cause de ce déclin, explique Richard Hughes, le représentant régional de WWF dans la Grande Ile. Raison pour laquelle cet organisme a décidé de travailler de concert avec les communautés de base afin de conserver durablement les ressources naturelles dont dispose Madagascar. 200 000 hectares de forêt disparaissent chaque année à Madagascar et 90% de la forêt primitive a déjà été malheureusement déboisée principalement au profit des cultures vivrières.

Extrait Les Nouvelles – Vendredi 18 mai 2012