La signature de cette convention de financement entre l’Agence française de développement (AFD) et l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) a été effectuée hier au Lokanga hôtel à Ambohipotsy hier.

Ce financement servira notamment à renforcer la visibilité de la destination Madagascar auprès des professionnels et du grand public des pays émetteurs de touristes. Il financera aussi la promotion de l’initiative d’intégration régionale à travers le projet indianocéanique d’Iles Vanille, la promotion du tourisme durable, la mise en place d’un Observatoire du tourisme… Cette convention de financement inscrite dans le 3ème Programme de renforcement des capacités commerciales (PRCC) de l’AFD n’est pas une première entre cette agence et l’Office. En effet, le président de l’Office, Eric Koller rappelle que depuis 6 ans, l’aide de l’AFD est précieuse pour cet organisme. Elle a permis à la destination d’être présente sur les marchés émetteurs lors de salons internationaux, d’éductours pour des professionnels de ces marchés, etc. Sans ce soutien, l’Office aurait eu du mal à poursuivre ces actions de promotion étant donné le montant largement insuffisant du fonds généré par la vignette touristique.

Ce fonds est pourtant l’unique source pérenne pour la promotion de la destination. Mais au fort moment de la crise, les nuitées ont chuté, entraînant par la même occasion un recul des recettes en vignette touristique. Grâce au partenariat avec l’AFD donc, le pays voit le retour des touristes. Et en 2 ans, il enregistre le même niveau d’arrivées qu’en 2008, l’année de référence. Le directeur de l’AFD, Olivier Pezet reconnaît que le bilan est positif puisque Madagascar a su défendre sa place dans un contexte difficile. Il estime que l’ONTM est une chance pour Madagascar et un modèle de pilotage économique en partenariat public/privé. Ce modèle mérite d’être dupliqué dans d’autres secteurs. De plus, le tourisme est un grand pourvoyeur d’emplois directs et indirects. A ce sujet, l’ambassadeur de France, Jean-Marc Châtaigner souligne : « Le tourisme est créateur de richesses et d’emplois. Il mérite qu’on l’encourage et le félicite. En fait, le développement économique et le social ne va pas l’un sans l’autre. Sans développement économique, sans croissance et sans appui au secteur privé, il n’y a pas de développement social. Voilà pourquoi l’AFD appuie le secteur privé ».

Extrait La Gazette de la Grande Île – Mardi 15 Mai 2012