Rajery a commencé à donner le ton du festival Musiques Métisses qui se déroulera du 25 au 27 mai. Le chanteur, accompagné de ses quatre musiciens, est chaque semaine en résidence dans une ville différente de la région – Niort, La Rochelle, Poitiers. Ces jours-ci, le groupe a posé ses valises dans le Grand-Angoulême avec un mot d’ordre: le partage. A travers des rencontres avec les habitants, l’initiative a pour objectif d’échanger. Sur la musique, mais pas seulement. « C’est pour nous l’opportunité de faire connaître la culture et la nature malgaches, de montrer les aspects positifs de notre île». Chaque jour, le lieu de rencontre change. Une fois au centre social Rives-de-Charente, l’autre à Saint-Yrieix, Gond-Pontouvre. Et vendredi, un concert à l’école Emile-Roux viendra clore la résidence angoumoisine. Le programme de ces journées reste sensiblement le même. Le matin, c’est atelier de cuisine, de chants ou de percussions avec les habitants pour égayer la vie des différents quartiers. L’après-midi est dédié à un échange culturel. Rajery terminera sa résidence régionale au festival Musiques Métisses, où il sera présent pour la cinquième année consécutive. Pour honorer la musique de la Grande Ile, des volontaires de chaque ville ont appris des chants en malgache. Ils se produiront ensemble, en première partie du valihiste. Pour Rajery et son équipe, tout se passe donc très bien jusqu’à présent. Espérons que son concert ait un aussi bon écho que ces ateliers auxquels il prend part.

Extrait Midi Madagasikara – Jeudi 26 avril 2012