Le pape Benoît XVI a appelé à une "aide généreuse de la communauté internationale" en faveur de l’île de Madagascar, ravagée en février par deux violentes tempêtes qui ont fait plus de 100 morts et détruit de nombreuses plantations et habitations.

"Ma pensée va surtout aux chères populations de Madagascar, récemment frappées par de violentes catastrophes naturelles qui ont occasionné de graves dommages aux personnes, structures et aux cultures", a déclaré le pape, lors de la prière dominicale de l’Angelus, Place Saint Pierre.

Benoît XVI, amaigri mais en bonne forme, a dit "prier" pour les victimes et les familles "les plus touchées" par ces évènements.

Selon un récent bilan, la tempête Irina a fait au moins 72 morts et près de 78.000 sinistrés lors de son passage sur l’île le 26 février. A Madagascar, c’est la deuxième tempête meurtrière de la saison, Giovanna, le 14 février, ayant fait 35 morts, 284 blessés et près de 250.000 sinistrés.

Dans la Grande Ile, la saison cyclonique dure de novembre à février et fait des victimes tous les ans. Les bilans mettent en général du temps à parvenir aux autorités, en raison de communications difficiles.

Aux pélerins de langue française qui l’ont chaleureusement applaudi à l’instar des milliers de fidèles rassemblés au Vatican sous un grand soleil, le pape a adressé un message pour les inviter à "se convertir".

"Ce temps du Carême est un temps de Grâce qui nous est accordé afin que nous puissions purifier nos coeurs et nos esprits et nous libérer de nos peurs et de nos doutes", leur a-t-il dit. "Laissons-nous transformer par le Christ et n’ayons pas peur de changer nos habitudes et nos comportements", a ajouté Benoît XVI.

Extrait @Moov.mg – 11 mars 2012