La tempête tropicale a laissé un lourd bilan dans la Grande Ile, à cause des pluies abondantes, qui ont duré plusieurs jours, et de rafales de vents. Pour hier, le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (Bgnrc) a enregistré de nouvelles de données. En fait, depuis le passage de Irina, le bilan s’alourdit.
La plus victime du passage d’Irina est Ifanadiana, car 47 personnes dans cette région sont décédées, si 65 sont déclarées officiellement mortes dans toutes régions. Dans la côte Sud-est, le nombre des sinistrés augmente toujours, 32.336 ont été enregistrés à Vangaindrano, et 25.086 à Farafangana. Avec les autres endroits, en  somme, 73.490 sont sinistrés en ce moment. Sinon, 88.127 personnes ont été obligées de se déplacer dans d’autres endroits, sûrs et abrités. Sans oublier que 3 personnes sont signalées comme disparues à Mananjara, Manakara et Sambava, et une est blessée. 
Suite aux pluies abondantes, des maisons sont détruites. 1340 cases d’habitations sont complètements détruites, dont 1082 à Mananjary. D’autres sont décoiffées, elles sont au nombre de 21, et 20 d’entre-elles se trouvent à Midongy Atsimo. De plus, à cause des pluies, 7.160 d’habitations se trouvent actuellement dans l’inondation, dont 5270 maisons à Vangaindrano. Aussi, 6 centres de santés ou  hôpitaux ont été endommagés.
Et des écoles n’ont pas résisté à cet accident climatique. Plusieurs écoles sont actuellement décoiffées. C’est d’ailleurs le cas des écoles primaires de Befandriana Nord et de Vohémar. Elles sont au nombre de 14 jusqu’à l’heure actuelle. Par conséquent, les élèves ne peuvent plus joindre les écoles. Ils sont obligés de sécher les cours. 
Irina a rendu quelques endroits inaccessibles, d’autres sont devenus littéralement enclavés. Car plusieurs routes sont coupées. Pour information, 22 routes sont coupées, surtout dans la partie de Ifanadiana, Vondrozo et Mananara.

Extrait la Gazette de la Grande Île – Mardi 06 Mars 2012