L’arrivée des touristes à bord des paquebots de toutes sortes se multiplie. Un nouveau bateau de croisière vient de faire son apparition au port.

Clypper Odyssey, c’est ainsi que se fait appeler le paquebot de 15,4mx103m appartenant à l’Océan Cruise et consigné par Sturrock-Flex Shipping, lequel a touché le port d’Antsiranana hier (mardi) vers 13h pour repartir ce jour (mercredi) à 18h.
Cet immeuble flottant, avec 104 touristes à bord servis par un équipage de 78 personnes et issus des pays du monde entier, aurait dû faire une escale à Maroan­tsetra mais à cause de la météo, il a changé le cap vers le Nord. « Ce bateau devait accoster le port d’Antsiranana ce jour (mercredi) mais, face à cette situation météorologique, son arrivée est en avance de 24 heures par rapport à la date prévue », a souligné Jacques Andrianajaina, maître de quai à l’Agence Portuaire et Fluviale d’Antsiranana.
Dans ce haut lieu touristique de la Grande île, bien des activités gravitent autour du séjour de ces touristes du troisième âge, car cette fois-ci, cette habitation itinérante, insubmersible reste deux jours à Antsiranana si d’autres y font leur passage pour quelques heures seulement. Sans compter ceux qui se ravitaillent seulement en vivres et en carburant.
Retombée commerciale
Bon nombre de personnes jouissent indirectement des retombées de son passage, allant des marchands de toutes catégories aux taximen, en passant évidemment par les guides. Restaura­teurs et artisans, artistes, et « tours operators », tous ont contribué à faire du passage de ces touristes, issus des pays du monde entier, une escale qu’ils n’oublieront pas.
Pour les civils Antsiranais, l’ambiance est à l’effervescence sur la Place Joffre car il est de coutume pour eux d’admirer les bateaux sur cette place historique. « Je n’étais pas au courant de l’arrivée de ce paquebot mais j’ai fait quand même de bonnes affaires » se réjouit un photographe qui y est resté tout au long de la journée.
En effet, les habitants de Clipper Odyssey ont fait, durant le premier jour, le tour de la baie d’Antsiranana réputée deuxième plus grande au monde. Puis ils vont passer leurs vacances sur les océans de Nosy Hara, Nosy Komba et Nosy Tanihely à Nosy Be afin de découvrir les diversités naturelles et culturelles de la région septentrionale de l’île. Des visites des plages de sable blanc bordées de cocotiers, des « tsingy » et un environnement marin exceptionnel ne sont pas en reste.
Une chose est sûre, pour devenir citoyen de Clipper Odyssey, il faut être multi-millionnaire, mais il est permis de rêver.

Extrait l’Express de Madagascar – Mercredi 29 fevrier 2012