Vu le changement climatique et ses méfaits, le reboisement reste le moyen le plus sûr à long terme pour tenter de limiter les dégâts. La protection de l’environnement est devenue en une décennie une des préoccupations de différents Etats, qu’ils soient en développement ou en voie de développement.Victime de ces changements climatiques, Madagascar a consacré une période propice au reboisement et des associations et des Ongs à travers l’île se mobilisent pour prendre part à cette cause. A l’instar de ces associations et Ongs, le ministère de tutelle consacre un budget spécial pour que des séances de reboisement se déroulent dans différents endroits de l’île. A Diégo Suarez, plus précisément dans la commune rurale d’Irodona, un comité de gestion de l’environnement  a été mis en place et a procédé à la plantation de plus de 1 700 arbres de 7 variétés. A part la protection de l’environnement, le but est de promouvoir le tourisme. Premiers bénéficiaires de cette action, les communautés de base ont reçu par la même occasion une formation sur l’entretien ces arbres fraîchement plantés. Par ailleurs, les opérateurs économiques ont eu droit aussi à une formation sur l’accueil des touristes, toujours dans le but de promouvoir le secteur.

Grève des enseignants: Une tournure nationale

Suite aux revendications du syndicat des enseignants et du personnel pédagogique des écoles publiques la semaine dernière, les enseignants de l’île commencent à entamer petit à petit une grève générale de 3 jours pour un début. Objet de la grève, c’est d’améliorer les conditions de travail des enseignants, d’augmenter les différentes subventions et de réétudier ainsi leur code de travail qui d’après eux ne jouent pas en leur faveur.  A l’instar des enseignants des EPP et CEG de Majunga, ceux d’Antsohihy n’ont dispensé aucun cours depuis lundi dernier. Peut-être qu’ils ont raison de hausser le ton après une très longue période de silence vu dans quelles conditions de travail ils rendent service à notre pays mais est-ce que le moment est bien choisi pour ce genre de revendications ? Grève par ci, grève par là. Décidément, la liste des grévistes ne cesse d’augmenter et la grève des autres incite les uns à reconsidérer leurs cas et d’en faire autant. Notons que si du côté de l’enseignement va mal, dans le district d’Antsohihy et la région de Sofia,  les maires , les conseillers et les sécretaires béneficieront d’une formation sur la bonne gouvernance du 5 au 9 mars. Ils seront répartis dans 17 centres de la région dont 7 sont localisés à Antsohihy.

Extrait la Gazette de la Grande Île – Mercredi 29 Février 2012