Ruée au chevet des sinistrés. Dimanche vers 9h, le navire français Albatros a débarqué au port de Tomasina avec 54 tonnes de matériaux de constructions dont des marteaux, clous,… mais aussi 155 tentes dont l’une peut abriter huit personnes et 4 000 bâches. Les dons proviennent de la fédération internationale de la Croix Rouge et de la plateforme d’intervention régionale de l’océan Indien (PIROI) qui a assuré l’acheminement des matériaux. Les dons au coût de 120 000 euros sont destinés à environ 2500 familles dans les districts de Vatomandry, Brickaville et Tana où sont recensés un nombre élevé de sinistrés. 
« L’apport des matériaux est pour le premier secours parce qu’il faut avant tout un habitat. Notre deuxième intervention sera sur en post urgence », explique la président national de la Croix Rouge, Claude Rakotondranja. Il a toutefois interpellé l’État sur la situation. « La Croix Rouge respecte le principe de neutralité mais ce qui est arrivé n’est pas à la hauteur de ce qui devrait être. J’interpelle le gouvernement qu’il y a également une mouvance de la population vulnérable », poursuit-il. 
Les dons sont directement remis à ces zones cibles par 300 volontaires de la Croix Rouge. Pour la population, le problème réside surtout en terme d’alimentation. 
« C’était seulement une fois qu’on a été doté de riz en faisant la queue auprès du fokontany ou du district. On a du mal à assurer notre alimentation quotidienne », se plaint Ravao, mère de famille de cinq enfants sinistrés à Brickaville.

Extrait l’Express de Madagascar – Mercredi 22 février 2012