La perturbation cyclonique «Giovanna» poursuit son déplacement vers l’est en longeant les côtes Sud de Madagascar pour se trouver dans l’océan Indien. Hier, vers 15 heures locales, son centre a été localisé à 375 km au Sud-Est de Taolagnaro. La masse nuageuse qui l’accompagne persiste encore sur les régions de l’Androy, de l’Anosy et de l’Atsinanana. Elle y provoque toujours des pluies accompagnées parfois de coups de vents. Par conséquent, les populations des régions concernées doivent être vigilantes face à la crue des rivières et de l’intensité de la mer surtout les pêcheurs, les plaisanciers et les transporteurs maritimes des côtes Sud allant du cap Sainte-Marie à Farafangana.

En outre, certains districts ont fait l’objet de prescriptions de menace comme ceux de Bekily, Beloha, Tsihombe, Ambovombe, Amboasary-Sud, Taolagnaro, Befotala, Iakora, Midongy du Sud et Vangaindrano. Les districts de Betroka, d’Ivohibe, Vondrozo, Farafangana et Vohipeno ont reçu un avis d’avertissement.

En même temps, une nouvelle tempête tropicale s’est formée dans l’océan Indien. Elle pourrait être baptisée « Hilwa » dans les prochaines heures mais sa trajectoire et son intensité ne sont pas encore bien définies.

Noro Niaina

 

 Bilan provisoire des dégâts

Les dégâts occasionnés par le passage du cyclone «Giovanna» ne cessent de s’alourdir tant en matériels qu’en perte en vie humaine. Le bilan provisoire émanant du BNGRC datant du samedi 18 février dernier a fait état de 24 morts, 81 blessés, 3 disparus et 256.117 sinistrés. En ce qui concerne les dégâts matériels, près de 29.050 maisons d’habitation ont été détruites, 14.540 ont été décoiffées et 825 autres ont été inondées. Les districts de Brickaville, de Vatomandry, de Moramanga et d’Antananarivo sont les plus ravagés par le cyclone.

Extrait Newsmada.com – Lundi 20 février 2012