Après le passage du cyclone Giovanna, nombreux sont les rizières et champs de culture dévastés par les inondations dans les périphéries de la ville d’Antananarivo. En effet, 400 sur 1500 ha de rizières ont été inondés dans le 6e arrondissement selon la station de pompage de l’autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo (Apipa). Les coupures de courant ont stoppé le fonctionnement des appareils de pompage qui gèrent la maîtrise de la crue des eaux dans la plaine d’Antananarivo et ses environs. Cependant, l’écoulement gravitaire, utilisé dans de telles circonstances, dans le bassin d’Imamba n’a pu être réalisé car la crue des eaux dans cette digue a surpassé celle d’Ambodimita, d’où toutes les opérations en aval doivent être effectuées. Cependant, aux bassins de laminage de l’Ikopa, la crue a dépassé les 1,90 m. Sur la Sisaony, on a enregistré 1,70 m et sur la Mamba 0,20 m. Néanmoins, le cyclone a fait 112 sinistrés dans la commune d’Anosisoa, 97 à Antanjombe et 70 à Ambodihady. Ils sont hébergés par les écoles primaires publiques, les institutions religieuses et les bureaux de fokontany en attendant les réactions du gouvernement.

Extrait Newsmada.com – Jeudi 16 février 2012