Rafales de vents de forte puissance et grosses pluies intenses ont déferlé sur la ville la nuit dernière. Giovanna a pénétré dans l’île et sur son passage a sauvagement secoué Brickaville faisant d’importants ravages et provoquant la mort de deux personnes. Malgré l’espacement du phénomène dans le temps, ce qui le rend inhabituel, la population d’Antananarivo et celles de ses banlieues se sont conformées aux consignes diffusées par les médias.

Hier matin et presque toute la journée les rues sont restées désertes, le matin le déferlement des eaux a fait spectacle, le vent a causé bien de dégâts. Les plus informels du secteur informel des marchands de rue ont bravé vents et pluies pour espérer quelques milliers de francs, seule hypothèse pour avaler quelques cuillerées de riz le soir.

Extrait Newsmada.com – Mercredi 15 février 2012