L’ONTM prévoit d’atteindre, cette année, le même nombre de visiteurs qu’en 2008. La promotion du tourisme durable serait un facteur pour y parvenir.

Mettre la destination Madagascar dans la cartographie mondiale du tourisme durable, c’est l’un des défis que se sont lancé les nouveaux membres du Conseil d’administration (CA) de l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) dans le cadre de ses actions pour la promotion du secteur tourisme. Selon Eric Koller, président du CA, il s’agit d’une opportunité qui doit être exploitée et que, si Madagascar s’y lance maintenant, il n’est pas trop tard. 
Une amélioration de l’image de la destination sur différents points est cependant requise, sans mobiliser d’importants investissements. « Par rapport aux autres pays avancés et industrialisés, la mise en place d’un tourisme durable et responsable n’est pas trop tard pour Madagascar. Nous avons des potentiels à mettre en jeu mais il faut donner une meilleure image à la destination, par exemple, faire en sorte que les feux de brousse s’arrêtent. Cela ne nécessite pas de gros investissements », a indiqué ce responsable, jeudi, au Café de la gare Soarano, lors de la cérémonie de présentation des membres du CA. « Il faut déterminer la position de Madagascar sur la carte mondiale dans le secteur tourisme durable et responsable. Ce type de tourisme est appliqué dans plusieurs pays qui sont très visités », a-t-il enchaîné. 
Assises
Par rapport à cet objectif, l’Office a entamé et projeté la mise en œuvre de différentes actions dont la création d’une commission spéciale « tourisme durable », présidée par Annick Beanta­nana. Elle aura pour mission la réflexion sur l’harmonisation du développement du tourisme durable et les renforcements de capacité des acteurs du secteur. La prochaine étape sera l’élaboration d’un plan d’actions et de démarche marketing relatif au tourisme responsable qui prendra en considération l’environnement, la culture, la population et autres facteurs. 
Du 31 mai au 3 juin, dans le cadre du Salon du tourisme international Enjoy 2012, qui se tiendra parallèlement à la Foire internationale de Madagascar, seront orga­nisées les assises sur le tourisme durable. Elles verront la présence du direc­teur exécutif de l’Organisation mondiale du Tourisme durable.

Extrait l’Express de Madagascar – Lundi 23 janvier 2012