La pièce Des ruines sera présentée à la Maison de la poésie à Paris à partir de ce jour. Cette institution de littérature, créée en 1983 à l’ini­tiative du maire de Paris, est une conception de Pierre Seghers et Pierre Emmanuel, le poète, passeur de toute la poésie de l’après-guerre, éditeur de la mythique collection des « Poètes d’Aujour­d’hui ». 
Des ruines a été tiré des textes de Jean Luc Raharima­nana, écrivain basé en France, et auteur de plusieurs parutions et de pièces théâtrales. Il a aussi déjà reçu plusieurs prix de littérature internationaux. Cette nouvelle pièce, fruit de plusieurs collaborations, est un monologue engagé. La mise en scène est de Thierry Bedard. Tandis que la création sonore sera les fruits du travail de Jean Pascal Lamand. Les jeux de lumière seront assurés par Jean Louis Acchorn avec comme comédien Phil Darwin Nianga. 
Les propos sur cette pièce de Thierry Bedard en disent long. « Un spectacle chargé de rage et de révolte contre ce monde de douleur. Avec force. Et rires insupportables et larmes
Un spectacle porté par le comédien Phil Darwin Nianga habité par la langue inouïe de l’auteur malgache Raharima­nana ».

Extrait l’Express de Madagascar – Mercredi 18 janvier 2012