L’association Hope for Madagascar est à nouveau à pied d’œuvre pour la construction d’une école à Madagascar. Un chantier de construction d’une valeur de 50 millions d’ariary est actuellement en cours dans la localité de Tsaratanana. Le chantier a commencé le 6 décembre de l’année dernière et est censé se terminer à la fin de ce mois.

Le chantier a été supervisé par l’un des membres de l’association, Georges Fils Andriamanjato Raelisaona. Un chantier qui a aussi vu une grande participation de la population bénéficiaire. Comme à l’habitude de l’association Hope for Madagascar, la population bénéficiaire de la donation participe dans la fourniture de la main d’œuvre et des matériaux de construction comme le sable et les bois.

Le choix de l’implantation de l’école à Tsaratanana a été justifié par les efforts accomplis par les fokonolona dans la construction d’une petite cabane pour servir d’école. Sans parler de la cotisation effectuée par le fokonolona pendant quelques années pour le paiement des salaires des instructeurs. Tsaratanana se trouve sur la croisée du chemin qui mène à Sahasinaka. Avant, les enfants de cette localité devaient effectuer une heure de marche à pied pour rejoindre leur école, dans le fokontany d’Ambahitrazo.

Ce qui a attiré l’attention de l’association Hope for Madagascar. Dans ses activités, cette association a prévu de construire à Madagascar une école primaire tous les deux ans. C’est ainsi que Tsaratanana a été choisi pour l’implantation de la prochaine école construite par Hope for Madagascar.

La présidente de l’association Hope for Madagascar, Fanjarivo Sylvie Rakotonirina est venue à Madagascar pour prospecter la construction de cette école primaire de Tsaratanana. Elle a aussi profité de son passage dans la grande Île pour préparer le programme Life Experience Exchange Program (LEEP), cinquième édition. Comme les quatre éditions précédentes, le cinquième LEEP, qui sera organisé à Antsiranana en mois d’octobre, est consacré à un partage d’expérience au quotidien entre des écoliers en provenance de divers endroits de Madagascar. Un partage d’expérience dans l’objectif de protéger la nature. Fanjarivo Sylvie Rakotonirina a quitté la grande île ce dimanche 8 janvier 2012, pour retourner aux États-Unis.

Durant son séjour à Madagascar, la présidente de Hope for Madagascar a rencontré le chef Cisco de Manakara pour demander à ce représentant du ministère de fournir des tables et bancs pour l’école, sans oublier les instructeurs payés par l’Etat.

Soulignons que cette association finance ses interventions à partir des donations de citoyens malgaches ordinaires, mais aussi des citoyens américain. L’association effectue une opération culinaire pour récolter des fonds. Elle a invité des résidents américains aux États-Unis pour goûter aux saveurs de la cuisine malgache, en contrepartie d’une somme versée pour des œuvres effectuées à Madagascar.

Extrait Madagascar Tribune – mercredi 11 janvier 2012