Les groupes UNIMA et WWF renforcent  leur partenariat pour le développement durable en signant un nouvel accord qui concrétise un certain nombre de plans d’actions pour la protection de l’environnement.

La particularité du groupe UNIMA, est qu’il produit la meilleure crevette au monde. Certifiées Label Rouge sur le marché européen, les crevettes d’Unima sont très appréciées par les consommateurs au niveau mondial. Mais Unima est aussi connu pour sa politique de protection de l’environnement. Une aquaculture de crevettes responsable qui a le mérite d’être très bénéfique, aux sites d’exploitation du groupe qui présentent des diversités naturelles exceptionnelles. Il s’agit  en l’occurrence de la Baie de Mahajamba, de la forêt sèche  d’Ambatomifoka et de la région de Moramba, Masiloka.  Des sites qui méritent naturellement de faire l’objet d’actions de protection.

Tandem. Actions qu’UNIMA a menées depuis longtemps avec WWF. Un tandem qui depuis des années a réalisé plusieurs actions en faveur de la protection de l’environnement. En effet, depuis plus de 40 ans, UNIMA, leader dans l’industrie crevettière de Madagascar, s’est positionné comme une entreprise responsable, face aux enjeux environnementaux, humains et économiques pour assurer la pérennité de son action et sa compétitivité dans un monde soumis à de profondes mutations. Quant à WWF, c’est depuis 50 ans qu’il étend son rayonnement et son action aux quatre coins de la planète pour mettre en œuvre sa mission axée sur la préservation de l’environnement, la conservation de la biodiversité, des espèces et des paysages. Et ce nouvel accord, signé hier entre Amyn Ismaïl, Directeur Général du groupe UNIMA et Richard Hugues, représentant régional de WWF Madagascar, exprime la volonté des partenaires de traduire leurs engagements et leur mission en différents plans d’actions.

Modèle d’engagement. Parmi ces plans d’actions qui seront réalisés par UNIMA et WWF en association avec d’autres ONG environnementales et des experts, il y a tout d’abord le Plan d’Action pour la Biodiversité (BAP) proposé par WWF qui appuie les efforts d’UNIMA pour une meilleure conservation des espèces phares sur les sites. Il y a aussi, le Bilan Carbone qui permettra d’atteindre une compensation de 100% à travers le BAP et  le développement de l’aire protégée de Mangroves dans la Baie de Mahajamba. Il y a enfin le « smart fishing » par lequel UNIMA s’engage de suivre les recommandations de WWF pour une pêche intelligente, à la fois durable et profitable qui minimise les impacts sur l’environnement. UNIMA a déjà pris des initiatives dans ce sens et entend continuer dans cette direction.  Bref, UNIMA et WWF continuent les bonnes initiatives pour le développement et la protection de l’environnement. Ce partenariat confirme qu’il est possible de concilier les exigences entrepreneuriales responsables et les démarches de préservation de l’environnement  et des  ressources naturelles et humaines. Un partenariat qui constitue également un modèle d’engagements réciproques pour des entreprises conscientes de leurs responsabilités et des enjeux essentiels de la planète.

Extrait Midi Madagasikara – Samedi 26 Novembre 2011