Il y a 150 ans jour pour jour, une reine est née. Fille de la princesse Raketaka et d’Andriantsimianatra, la princesse Razafindrahety est née le 22 novembre 1861 à Amparibe. La dernière souveraine de Madagascar est couronnée reine le jour de son anniversaire, le 22 novembre 1883, à Mahamasina, sous le nom de Ranavalona III. Elle n’a alors que 22 ans. A son intronisation, le pays est sous le joug de l’impérialisme colonialiste, la jeune souveraine connaît alors un début de règne difficile et dut faire face à une pression constante des autorités françaises.

Le nouveau gouverneur, Hippolyte Laroche oblige la Reine à signer un traité de "prise de possession", le 18 janvier 1896.

Le premier Ministre Rainilaiarivony est exilé hors de l’île, mais la Reine conserve symboliquement ses pouvoirs (fictifs).

Madagascar est déclaré colonie française à compter du 6 août 1896 par l’Assemblée nationale française. La nuit du 28 février 1897, la Reine et sa famille proche sont arrêtés par surprise par le général Gallieni, gouverneur général, et envoyés en exil à l’île de la Réunion, puis en Algérie. A titre anecdotique, la Reine entreprit quelques visites de la métropole française. Bien qu’exilée, la Reine demeura un chef d’Etat respecté, voire acclamé : ces visites dans la ville d’Arcachon en témoignent, la foule en liesse criait : "Vive la Reine" ; et de belles résidences sont mises à sa disposition, notamment celle de Fontainebleau.

Le départ de la Reine Ranavalona III met officiellement fin à la monarchie merina, remplacée par un régime colonial.

Pour prévenir toute révolte, les autorités coloniales procèdent à une fouille de la capitale et ses environs afin de trouver tout Andriana de la lignée royale susceptible de reprendre la lutte contre les colons. La reine Ranavalona III est décédée le 23 mai 1917 à  Alger. Ses cendres ne furent rapatriées que le 10 octobre 1938 et reposent maintenant auprès des siens au Palais de la Reine, à Antananarivo. Jadis sous son règne, ce jour est célébré avec des festivités joyeuses de la fête royale du bain (fandroana).

Extrait La Gazette de la Grande Île – Mardi 22 Novembre 2011