L’Union des chambres du commerce et de l’industrie de l’océan Indien (UCCIOI) rappelle l’importance de la promotion de la destination « îles vanille ».

Un concept à ne pas nég­liger. La destination « îles vanille » constitue une grande opportunité pour le développement touristique de l’océan Indien. Ce rappel a été effectué par Marday Venkatasamy, le président de l’UCCIOI, à l’occasion de l’ouverture officielle du Forum économique des îles de l’océan Indien à Tolagnaro lundi. « Nous avons tendance à sous-estimer la valeur ajoutée régionale » s’est-il adressé aux 292 participants. Il a rapporté que « le président de la Commission de l’océan Indien a rappelé lors du dernier conseil des ministres de l’océan Indien que nous ne devons pas limiter la réflexion au marché (…). 
Nous avons des centaines d’îles paradisiaques qui font partie des plus belles au monde », d’où la nécessité de les mettre en valeur. 
Visa unique
Les îles continuent ainsi à promouvoir davantage la destination « îles vanille » pour aller dans ce sens. Son lancement s’est d’ailleurs effectué à Paris à l’occasion du salon professionnel du tourisme et des voyages, Top resa 2011 du 20 au 23 septembre. Joël Randria­mandranto, le président du conseil d’administration de l’Office national du tourisme malgache à indiqué à cette occasion que toutes les parties prenantes travaillent actuellement à la création d’un visa unique pour les îles de l’océan Indien. Il a aussi souligné que ce concept permet à la Grande île de s’ouvrir sur de nouveaux marchés. Mais l’accessibilité à cette destination devrait toutefois être plus compétitive. 
C’est dans ce cadre que les compagnies desservant la région se sont mises d’accord pour mettre en oeuvre des stratégies permettant de promouvoir la destination. Air Mauritius, Air France, Air Seychelles, Air Austral, Corsairfly, Comair, Air Mada­gascar, Emirates, Condor, South African Airways, British Airways, Transaero, Meri­dianafly et Edelweiss sont ainsi confiants quant à la rentabilité de ce concept, c’est pourquoi la décision d’assurer une visibilité maximale de destination. Marday Venkatasamy a d’ailleurs souligné lors de l’ouverture du forum, la nécessité de « l’amélioration de l’accès entre les îles », pour le bien-être de la région.

Extrait l’Express de Madagascar –  Mercredi 26 octobre 2011