L’association « Jardin des Lumières » contribue à l’électrification dans la commune rurale de Ranohira via une source d’énergie renouvelable.

Fini les lampes à pétrole et les bougies pour l’éclairage! L’association « Jardin des Lumières » vient de doter des lampes solaires aux 3 000 ménages dans la commune rurale de Ranohira, dans la région de Ihorombe. « L’association contribue au paiement de la moitié des prix des lampes et des plaques solaires tandis que les bénéficiaires réglent l’autre moitié en payant 1 000 Ariary/mois et ce, pour une période d’une année », a expliqué Josielle Randriamandranto, la présidente de l’association lors de la remise des lampes solaires sur place.

Cinq ans. Chaque ménage bénéficiaire signe ainsi une lettre d’engagement auprès de la société Tough Stuff, fournisseurs de ces kits d’éclairage. « Ensuite, le fonds collecté issu de la vente à crédit de ces matériels permettra d’acquérir de nouvelles lampes solaires au profit des autres ménages situés dans d’autres régions», a-t-elle précisé. Notons que la durée de vie des lampes solaires est de cinq ans. « Cette source d’énergie renouvelable nous a permis d’avoir plus de confort tout en réduisant nos dépenses mensuelles en matière d’éclairage », a témoigné Elisa Rakotonanahary, une mère de famille.

Lampadaires solaires. Par ailleurs, l’association « Jardin des Lumières » a mis en place un éclairage public, à part la dotation des lampes solaires aux ménages ruraux. Comme son nom l’indique, c’est un jardin des Lumières, étalé sur  une superficie de 5 ha, éclairé par des lampadaires solaires qui fonctionnent automatiquement à partir de 18 heures. C’est un nouveau produit servant à promouvoir la destination touristique de Ranohira. En effet, un village « Bara » y est installé afin de présenter aux visiteurs le mode de vie quotidienne de la population dans la commune rurale de Ranohira. Un terrain de spectacle y est aussi créé dans l’intention de valoriser la culture locale tandis que des kiosques ont été mis en place pour étaler les produits fabriqués par les artisans de Ranohira. Par contre, la commune rurale de Ranohira assure la gestion et la pérennisation de ce jardin des Lumières, a-t-on conclu.

Extrait Midi Madagasikara du mardi 18 Octobre 2011