En 2010, les touristes chinois ont acheté des produits en détaxe de 1,84 milliard de dollars selon Global Blue, le leader mondial de détaxe touristique. Ils arrivent en tête du classement. Les premiers pays bénéficiaires de cette manne chinoise sont la France, la Grande-Bretagne, l’Italie, Singapour et l’Allemagne. Via le concept sur la promotion commune du tourisme ou « Iles Vanille », les structures de promotion du tourisme des îles de l’océan Indien dont l’Office national du tourisme de Madagascar (ONTM) veulent profiter de cet essor. Des journalistes chinois ont été invités à un périple inter-îles.

L’ONTM précise qu’après un séjour à La Réunion, ils étaient à Madagascar du 26 au 29 juillet. Leur voyage était orienté sur la culture et la biodiversité. Celles-ci pourraient éveiller la curiosité des Chinois car lors de leur voyage dans les pays riches, ils consomment plus de produits de luxe que de produits qualifiés de touristiques. Le cabinet international de conseil en stratégie Bain & company affirme dans un récent rapport que les achats de produits de luxe des Chinois à l’étranger sont estimés à 13 milliards de dollars.

Notons que le concept « Iles Vanille » permet aux îles de l’océan Indien de mutualiser leurs ressources dans la promotion de ces îles. Outre les actions sur le marché chinois, l’ONTM renforce ses activités sur le marché italien. En collaboration avec Air Madagascar et l’office régional de Nosy-Be, il a organisé un voyage de presse pour un journaliste italien de Progress Viaggi du 30 juillet au 6 août à Madagascar. L’office national continue aussi son offensive sur le marché réunionnais. Un road show y est prévu fin août et offrira l’occasion de lancer une offre promotionnelle, comme en 2010. Pour ce qui est de la participation au salon Top Resa en septembre à Paris, les préparatifs vont bon train sous l’égide de l’ONTM.

Sinon, l’office a reçu le 15 juillet dernier l’ambassadeur de Madagascar en Russie, Maxime Dovo et Valery Pryzhkov, président du comité international de la coopération et du tourisme de la région de Kaliningrad en Russie. Les parties ont affiché leur volonté d’oeuvrer pour la promotion de la destination Madagascar sur le marché russe à travers des voyages de presse et d’eductours à Madagascar. Il faut noter que les touristes russes sont parmi les plus dépensiers avec 1 055 euros par séjour dans les pays européens comme la France. Ils sont devancés par les Saoudiens (1 435 euros), alors que les Chinois dépensent en moyenne 1 071 euros par touriste par séjour.

Quant à l’ONTM, il poursuit ses activités de promotion. Malgré la crise politique et l’autre crise qui frappe la compagnie aérienne nationale, le tourisme arrive encore à tenir debout. Afin de renforcer cette position, l’office a suivi dernièrement une formation auprès d’Atout France (son homologue français)  avec l’appui du projet CAPDEV et le partenariat d’Atout France. L’idée est de voir comment mettre en mise en place un Observatoire du tourisme au sein de l’ONTM.

Extrait La Gazette de la Grande Île – Jeudi 18 Août 2011