En plus de la flambée des prix des denrées alimentaires, la ville d’Antsiranana et ses environs connaissent, ces derniers temps, une hausse vertigineuse du prix du charbon. Le petit sac de charbon qui, auparavant, coûtait 3 500 ariary, s’achète en ce moment, à 5 000 ariary.

Par contre, le petit sachet qui vaut 200 ariary est vendu au même prix qu’auparavant, alors que la quantité de charbon qu’il contient a diminué. « Avec le même sachet de 200 ariary, la quantité de charbon suffit juste à faire cuire le riz, alors qu’auparavant, il y en avait assez pour préparer le dîner », constate une mère de famille.

À entendre les explications, cette hausse est due à différents facteurs. « Le coût du transport et la main-d’œuvre sont les principales causes de l’augmentation du prix », explique Jao, un détaillant au Bazary kely. Pour d’autres, les raisons se situent au niveau des grossistes.

« Nous devons fournir beaucoup de formalités pour faire acheminer le charbon. Ce qui n’était pas le cas auparavant », a-t-on avancé. Selon d’autres sources, cette augmentation est due surtout au fait que les agents des Eaux et forêts ont interdit la coupe illicite du bois dans les zones réputées pour la quantité de charbon qu’elles produisent.

Extrait l’Express de Madagascar – Mercredi 17 août 2011