L’« Association pour le développement de l’énergie solaire » (Ades) a fêté ce mois-ci son 10e anniversaire. Cela s’est déroulé à Fianarantsoa. Cette organisation à but non lucratif s’est engagée depuis dix ans à Madagascar pour la conservation des forêts.

L’Ades produit des cuiseurs solaires et des cuiseurs à basse consommation d’énergie et les vend à des prix abordables à la population locale grâce à la prise de dons, ce qui a permis jusqu’à présent de sauver plus de 30.000 hectares de forêts sèches de la déforestation. La consommation de bois peut être réduite jusqu’à 65%, diminuant ainsi les dépenses en coûteux charbon de bois.

Mais l’Ades ne cesse d’apporter des innovations qui sont déjà planifiées et qui visent à réduire la consommation d’énergie et protéger la flore et la faune uniques en leur genre. L’énergie photovoltaïque ainsi que l’énergie éolienne figurent déjà parmi les nouvelles énergies renouvelables prévues être exploitées. L’Ades est ainsi installée dans quatre localités du sud de Madagascar (Toliara, Morondava, Ejeda et Morombe).

Les cuiseurs sont produits dans les ateliers et parallèlement, des animateurs initient la population à la cuisson avec l’énergie solaire. L’Ades compte actuellement plus de 60 employés. Autrement dit, elle contribue également à la création d’emplois dont de nombreuses familles sont bénéficiaires. Même les enfants profitent du programme scolaire développé par l’Ades.

Les travaux de l’Ades ont été plusieurs fois récompensés au niveau international. Entre autres, on peut citer les prix « Schweizer Solarpreis » (2007) et « Doron-Preis » (2008). Le projet portant sur le cuiseur solaire de l’Ades a été enregistré comme projet de la protection du climat par « Gold Standard ».

Extrait Les Nouvelles – mardi 12 juillet 2011