« Les tenrecs deviennent aujourd’hui une espèce endémique menacée », souligne le rapport d’étude menée par Madagasikara Voakajy, appuyé par Conservation Internationale et Darwin Initiative entre octobre 2009 à septembre 2010. Cette étude concernait trois régions différentes, entre autres Alaotra-Mangoro, Menabe et Sofia. La raréfaction de cette espèce endémique de Madagascar, selon des études scientifiques et les témoignages des locaux, ont permis d’établir cette menace de disparition des tenrecs, d’ici quelques années.

Et la principale cause de cette diminution quantitative de l’espèce ne vient pas du trafic illégal, mais à cause d’une activité traditionnelle. « Les tenrecs constituent le gibier le plus fréquemment consommé dans ces zones », précise le rapport. Ainsi, la chasse excessive à la lisière de forêt et à l’intérieur des aires protégées ne menace pas seulement cette espèce, elle accentue aussi la pression sur les lémuriens et la forêt. D’autres facteurs socio-économiques augmente cette pression sur la faune, notamment sur les lémuriens. « L’exploitation aurifère dans le corridor Ankeniheny-Zahamena par les mineurs fait monter en flèche la chasse illégale de lémuriens », conclut le rapport de Madagasikara Voakajy.

EXtrait l’Express de Madagascar – Jeudi 30 juin 2011