« Forêts : la nature à votre service ». Tel est le thème de la journée mondiale de l’environnement (JME) de cette année, célébrée demain 5 juin. La forêt se trouve ainsi au centre des attentions à cette occasion et met en avant le rôle primordial de l’écosystème forestier dans l’amélioration, ou au contraire, la dégradation de la vie des humains sur la planète.

Ainsi, les forêts se trouvent cette année au premier plan des préoccupations dans le cadre de cette journée. Ce, face aux défis des changements climatiques, aux réalités actuelles en matière de désertification ou de biodiversité menacée par les actions de l’homme. Au niveau mondial, les premiers réfugiés environnementaux commencent à subir les effets de cette sérieuse dégradation de l’environnement, principalement des forêts.

Pour Madagascar, en particulier, les feux de brousse, combattus depuis des décennies, et plus récemment, les trafics de bois précieux, constituent les plus grands fléaux qui déciment les forêts du pays. Avec elles disparaissent un nombre incalculable d’espèces du patrimoine faunistique et floristique local souvent endémiques et déjà menacées d’extinction. Certes, des voix s’élèvent, des actions s’opèrent à divers niveaux afin de tenter de remédier à une situation de plus en plus inquiétante, les hectares de forêts continuent de s’embraser et les arbres d’être abattus pour être acheminés vers des destinations asiatiques. La JME et son thème de cette année apporteront-ils « le » changement ? Les enjeux sont, en tout cas, énormes pour le pays qui célèbrera la JME, à l’instar de centaines d’autres pays du monde… Rappelons que l’Inde accueillera la célébration, au niveau mondial, de la JME 2011.

Extrait Midi Madagasikara – lundi 6 juin 2011