IRIN Films a lancé tout récemment deux nouveaux épisodes de la série Avis de tempête, de courts-métrages sur le coût humain du changement climatique.

Cette série traite des conséquences du changement climatique en Afrique et en Asie. Cette fois-ci, les projecteurs sont braqués sur Madagascar, la quatrième île du monde par sa superficie et l’une des nations les plus pauvres.

A Madagascar, on estime que 65 pour cent d’une population de 19 millions vit avec moins d’un dollar par jour et le pays vit depuis bien longtemps au rythme des crises politiques. Le changement climatique ne fait qu’aggraver les soucis.

Selon une étude menée par Mark Tadross, directeur de recherche au Climate Analysis Group de l’université de Cape Town, il est prouvé de façon très claire que les températures ont augmenté et que les régimes de précipitations ont changé à Madagascar au cours des quatre dernières décennies.

M. Tadross, l’un des auteurs du 4ème Rapport d’évaluation du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC), a indiqué que leur étude montrait que les températures maximales avaient augmenté de 1,9 degré Celsius entre 1961 et 2005 et les pluies hivernales diminué dans les régions sud-est du pays au cours de la même période.

Famine chronique

Des sécheresses récurrentes dans le sud du pays ont mis la population dans une situation de famine chronique et provoqué des taux de malnutrition sévères.

Dans le premier de ces films, le réalisateur s’est intéressé à l’industrie du charbon de bois dans le sud de Madagascar, pour découvrir comment la sécheresse prolongée a poussé les paysans, que leurs champs desséchés ne peuvent plus nourrir, à chercher dans les forêts un moyen de subsistance. Dans un pays qui dépend essentiellement du charbon de bois comme combustible pour la cuisine, le bois est l’une des rares ressources qui leur restent à exploiter.

Le résultat est que des régions comme celles de la forêt d’Ifaty n’ont plus de forêt que le nom.

Extrait Courrier de Madagascar (Source : IRIN) Mardi 17 Mai 2011