A Madagascar, beaucoup se passionnent aussi pour le mariage du prince William et de Kate Middleton et attendent avec impatience l’événement qui aura lieu demain à Londres. On apprend que TVM pourrait retransmettre en direct tout ou en partie de ces noces royales qui seront suivies par plus de deux milliards de téléspectateurs à travers le monde. Si aucun des deux jeunes mariés n’a encore mis les pieds dans l’île, par contre des membres de la famille royale d’Angleterre se sont déjà rendus à Madagascar. Citons, en premier lieu, le prince Philip, duc d’Edimbourg, mari de la reine Elizabeth et donc grand-père du prince William. L’homme est venu dans l’île, en 1984, au titre de président mondial du WWF (Fonds Mondial pour la Nature) et a visité le parc d’Andasibe et celui de l’Ankarana dans le Nord, puis fut invité au dîner d’anniversaire de l’amiral Ratsiraka, alors chef d’Etat, le 4 novembre 1984 au palais d’Ambohitsorohitra. Au Palais de la Reine, le prince Philip s’est montré très intéressé par les cadeaux offerts (vases, tableaux, statues, habits…) au 19ème siècle par les souverains régnants d’Europe aux reines de Madagascar, commentant notamment les armoiries avec ses proches. Ayant parcouru l’île du Nord au Sud et ayant été consterné par l’ampleur des feux de brousse, il eut la phrase suivante à son départ : « Tout brûle, je crains que nous ne soyons arrivés trop tard… ».

Il reviendra dans l’île d’une façon plus discrète et plus brève en mars 1995 pour le 15ème anniversaire du WWF Madagascar, et a raté de peu un tragique événement qui aurait pu confirmer ses propos : l’incendie du Palais de la Reine en novembre 1995.

En 2001, sa fille, la princesse Anne d’Angleterre (tante du prince William), présidente de l’association « Save the Children » vint aussi à Madagascar et visita divers centres pour les orphelins et les enfants de rue, mais aussi une institution britannique à Avaradoha: Marie Stopes International, clinique et maternité qui s’occupe de planning familial et de santé reproductive. Plus réservée et moins expansive que son père, cette  princesse âgée alors de 51 ans n’a pas laissé la meilleure impression. On se  souvient surtout qu’elle serrait la main de ses interlocuteurs avec une main gantée jusqu’au coude…

En tout cas, l’ambassade de Grande-Bretagne à Antananarivo a été fermée en 2006 pour des raisons de restriction budgétaire. Depuis, le « représentant de sa Grâcieuse Majesté » qui a en charge Madagascar se trouve à l’ambassade de Grande-Bretagne à Port-Louis, dans l’île Maurice.

Extrait La Gazette de la Grande Île – Jeudi 28 Avril 2011