Une délégation du Rotary Club d’Ivandry-Antananarivo, sous la conduite de son président et non moins directeur général de la Sté Guanomad, Erick Rajaonary, a effectué du 17 au 18 mars dernier, une mission dentaire à l’hôpital de Fandriana.

Le but de cette mission est de faire des extractions dentaires aux gens qui en ont besoin. Des patients venus nombreux  qui prouvent encore une fois que l’accès aux soins dentaires pour la majorité de la population est un luxe, à cause des coûts exorbitants des soins qui ne sont pas à la portée des gens, et de l’insuffisance des infrastructures qui ne sont concentrées que dans les chefs-lieux de district dotés d’électricité.

5 minutes. Le Dr Philippe Choukroun et son épouse Sylvie, des membres du Rotary Club de l’Ile sœur, sont venus spécialement dans la Grande Ile pour assurer volontairement une semaine de soins dentaires dans la Capitale et à Fandriana. Le couple a donc commencé dans la Capitale dans deux endroits différents, dans une école publique et dans le centre de soins du Rotary Club d’Ivandry pour se rendre par la suite à Fandriana. Au total durant la durée de cette mission, l’équipe du Dr Philippe Choukroun a reçu 133 patients et extrait 359 dents. Ce qui représente en temps de travail une dent toutes les 5 minutes.

Premiers soins. A Fandriana plus particulièrement, l’équipe du Dr Philippe a reçu durant ces deux jours une cinquantaine de patients et extrait plus de 150 dents, soit en moyenne trois à quatre dents par patient. Comme l’a fait remarquer le Dr Philippe, compte-tenu du temps imparti, il fallait extraire des dents qui ne peuvent plus être soignées, en guise de premiers soins pour soulager les gens. Pour ces gens qui n’ont pas pu être reçus, le président du Rotary Club d’Ivandry, Erick Rajaonary, de les rassurer qu’une autre équipe viendra incessamment pour donner satisfaction à la population de Fandriana et ses environs. Par ailleurs, l’on a remarqué que l’hôpital de Fandriana dispose d’une dentisterie mais paradoxalement n’est pas doté de crédit pour l’entretien des matériels. De quoi donner la rage de dents pour de si beaux matériels.

Extrait Midi Madagasikara – Mardi 19 avril 2011