Un film pour rendre hommage à des hommes d’exception. Certains, comme le Père Pédro, sont connus du grand public. D’autres, comme Rola Gamana ou le Dr Nouraly Nazaraly gagnent à être reconnus. Le film, réalisé par Damien Vernet et Minosoa Rabetrano est présenté par l’association Cœur et Conscience. Le choix des intervenants du film ne s’est pas fait au hasard. Tous connaissent une existence dévouée aux plus démunis. Ces "cinq hommes d’exception" comme le formule le titre du film, répondent tous à la philosophie du terme malgache "Fihavanana". 

Ce film documentaire de 52mn a été projeté pour la première fois au Ciné Cambaie à la Réunion dans le cadre du Festival du Dessins animés.

Comme de nombreux patrimoines mondiaux, le Fihavanana est aujourd’hui menacé. Les valeurs mises en avant par nos sociétés occidentales et diffusées à outrance en tant que normes au-delà des frontières, menacent le Fihavanana. L’égoïsme, l’individualisme et l’esprit de compétition laissent aujourd’hui peu de place à cet esprit de solidarité et de paix. Il est pourtant facile de faire vivre le Fihavanana, où que l’on soit, par des actes quotidiens de bienveillance envers ceux qui en ont besoin. C’est en tout cas la voie choisie par 5 d’entre eux dans la grande île.

Le premier est Amédée qui, suite à de nombreux voyages à travers le monde et à des rencontres marquantes, a décidé de créer l’association Cœur et Conscience. Il se consacre ainsi depuis plus de 15 ans au monde associatif et à son action humanitaire. Cœur et Conscience qui a initié ce projet de film documentaire, est une association de solidarité internationale d’aide à l’enfance. L’action de l’association repose sur un programme de solidarité pour offrir aux enfants les plus pauvres la possibilité d’accéder à une éducation de qualité, mais aussi les sensibiliser dès leur plus jeune âge aux valeurs universelles de tolérance, respect, et solidarité.

S’en suivent Rola Gamana de l’association Hors Circuits, présente à Madagascar depuis 2006, grâce à un atelier "Zavamaneno". Hors Circuits travaille souvent en partenariat avec des ONG locales qui accueillent des enfants et des jeunes en situation de précarité. Au travers de la création artistique, les enfants prennent confiance en eux et ont conscience de leurs capacités individuelles. Puis le Père Pédro qui depuis plus de 20 ans donne une chance aux enfants qui vivent de la décharge d’Antananarivo.

Plus dans l’ombre, le Dr Nouraly Nazaraly peut se targuer d’avoir éradiqué la maladie de la polio dans tout Madagascar. Son plan de vaccination s’est en effet étendu sur près de 10 ans et a permis de vacciner plus de 10 millions d’enfants. En plus de ces actions en tant que médecin, le docteur Nouraly Nazaraly multiplie ses œuvres caritatives, la plupart du temps avec le soutien de son épouse. Elle dirige aujourd’hui le Centre Olombaovao, le premier orphelinat et hospice de Madagascar, qu’ils ont fondé dans les années 50.

Enfin, le Dr Luigi Bellini. Ce philanthrope italien, âgé de 67 ans aujourd’hui, vit au Nord de Madagascar depuis plusieurs années afin de mettre à profit ses connaissances du milieu médical et ses contacts, pour aider la population malgache. L’association Next Onlus, spécialisée dans le domaine du développement social et l’accès aux soins des populations démunies, a été fondée en 1998 par Luigi Bellini, au Nord de Madagascar. Un des plus vastes chantiers humanitaires du docteur est, à ce jour, la construction d’un Centre de Diagnostic Médical. On y prodigue un diagnostic et des analyses de qualité aux populations démunies de la région.

Extrait La Gazette de la Grande Île – Lundi 28 Mars 2011