Les éditions Gallimard fêtent cette année leurs 100 ans. Face aux mastodontes de l’édition française, la maison familiale a su résister et affiche aujourd’hui une belle santé. Autrefois appelées les Editions de la Nouvelle Revue Française, elles ont vu le jour il y a 100 ans et si maintenant c’est le petit-fils qui fait tourner la boutique, celle-ci est restée dans la famille depuis 1911 quand Antoine Gallimard a repris les éditions de la Nouvelle Revue qui avait été elles fondée par des hommes prestigieux comme Claudel et Suarès qui, en revanche, menaient assez mal leur barque.

Il aura fallu à cet éditeur de la ténacité pour résister face à son concurrent Bernard Grasset, mais Antoine Gallimard a su faire les choses correctement. Sa meilleure parution est bien sûr la sortie du "Petit Prince" de St Exupéry en 1943, qui a fait sa popularité et sa notoriété. Gallimard est depuis longtemps un groupe assez important car il arrive en troisième position dans le palmarès des éditeurs Français, grâce à ses filiales d’éditions, ses collections, ses revues, ses librairies, les sociétés de diffusion et de distribution.

Alors que François Mitterrand, amoureux des lettres, avait aidé la société lorsque celle-ci menaçait de sombrer en poussant le président de la BNP à organiser le rachat des parts détenues par la famille. Depuis, le miracle "Harry Potter" est passé par là et la maison d’édition affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires avoisinant les 240 millions d’euros. Hier soir, Arte avait diffusé un documentaire : "Gallimard, le roi lire", à 22h40, pour célébrer les 100 ans de la prestigieuse maison.

Extrait la Gazette de la Grande Île – Mardi 22 Mars 2011