Vivre une heure sans électricité. Une habitude pour bon nombre de Malgaches qui ne sont pas branchés au réseau officiel et vivent 24h/24, loin du confort que l’électricité peut offrir. Un calvaire pour ceux qui le sont mais qui, pour une raison ou une autre, doivent vivre dans le noir, une, deux, voire trois heures sans électricité certains jours. 
Un mode de vie pourtant à promouvoir. Du moins, si l’on en croit les spécialistes de la protection de l’environnement. Il semblerait que la réduction de la consommation d’énergie, en diminuant l’émission de gaz à effet de serre, pourrait préserver la planète Terre des impacts néfastes du changement climatique. WWF Madagascar et océan Indien, organisation de protection de l’environnement, parle d’une « nécessité impérieuse » quand il évoque la question de la réduction des dépenses énergétiques.
Pour promouvoir cette habitude de vivre et de penser « écolo », WWF Madagascar et océan Indien invite les Malgaches à participer au mouvement Earth Hour, le 26 mars prochain à partir de 20h30. Pendant une heure, tous sont priés d’éteindre leurs lumières et de débrancher les appareils électriques non essentiels.
La mobilisation a été lancée en Australie, en 2007, et Madagascar a été partie prenante depuis 2010. C’est surtout la conscience collective et citoyenne que l’organisation entend réveiller.

Extrait l’Express de Madagascar – Vendredi 18 mars 2011