La voie américaine paraît se tracer pour les cinéastes malgaches. Les premiers fruits du labeur des RFC mûrissent cette année.

La prochaine année sera une petite consécration pour Laza et ses compagnons des Rencontres du film court (RFC). L’annonce de Brett Bruen, conseiller de l’ambassade américaine à la communication et aux affaires culturelles, élargit les perspectives du cinéma malgache.
En marge de la présentation des candidats et de leurs films sélectionnés pour l’édition des RFC 2011, il a annoncé que « Une équipe de tournage sera mise en place par les responsables des RFC pour réaliser un film que nous financerons, l’année prochaine. Notre objectif est d’aider le cinéma malgache ».
 
Pour sa 6è édition, les RFC semblent prendre de plus en plus d’importance, en qualité et en quantité.
« Lance Kramer, un réalisateur américain, viendra apporter sa collaboration et son expérience pour ce film », ajoute Brett Bruen.
Lance Kramer, c’est un monsieur 7 à 9 millions d’auditions aux Etats-Unis sur le réseau Fox, pour une dizaine d’épisodes des Simpson. Ce réalisateur est également un critique hollywoodien acerbe, à travers ses oeuvres.

Technicité
Cette année, quelques régions ont donné des signes encourageants pour les organisateurs.
« Nous avons reçu des courts-métrages venant des quatre coins du pays et du monde, dont d’Antsirabe, de Mahajanga, de Toliara, de Toamasina avec deux sélectionnés, ainsi que de la France, du Maroc et de Singapour », a annoncé Laza lors de la présentation.
17 films sur 52 proposés ont été sélectionnés par un jury hétéroclite. Entre autres Solo Randrasana, le directeur de Tiasary, Malte Locknitz, attaché culturel de l’ambassade d’Allemagne.
« Le niveau est élevé. Les problèmes techniques des films recalés se trouvent au niveau du son », a mis en évidence Monique Razafy, présidente de l’association Fl@h et membre du jury. Rendez vous donc à partir du 8 avril.

Extrait l’Express de Madagascar – Samedi 12 mars 2011