Le PSDR met en place une unité de transformation des plantes en vue de la production des huiles essentielles au profit d’une association des producteurs dénommée « Fiavotana » à Ambodisaina dans le district de Toamasina II. Financé à hauteur de plus de Ar 65 millions, l’apport bénéficiaire s’élève à plus de Ar 3 millions. « Notre association se lance plutôt dans la production de l’huile essentielle de Ravintsara car le débouché est assuré et intéressant », explique Raharimanga Annick, la présidente de l’association. « En effet, le litre de l’huile essentielle s’acquiert à 200 000 Ar si c’est de bonne qualité. Les impuretés ne peuvent pourtant être constatées qu’après analyse d’un échantillon », a-t-elle poursuivi. L’association travaille actuellement en partenariat avec une société se spécialisant dans la production des plantes médicinales et des huiles essentielles dans la Capitale pour ce faire. Elle veille également à la traçabilité de son produit car elle ne collecte que des feuilles plus matures, qui se trouvent à plus de 30km de son site, tout en respectant la propreté et le temps de cuisson lors de l’extraction à vapeur de l’essence de Ravintsara. Il faut 100 kg de feuilles pour obtenir 1 litre d’huile essentielle de Ravintsara. L’association est maintenant en train de constituer son stock d’huiles essentielles. Entre-temps, elle met son alambic à la disposition des autres producteurs moyennant une location de 15 000 Ariary/jour au minimum.

Extrait Midi Madagasikara – Mardi 08 Mars 2011