La formation du groupe a pris sa source dans le besoin d’équiper une école à Antsirabe et  sa venue à Madagascar prend donc tout son sens.

Le phénomène interpelle les professionnels de l’industrie musicale en France. Le groupe « Les prêtres » se hisse à la première place du « Top Album », le 20 avril 2010 et détrône ainsi Christophe Maé. Les deux prêtres et le séminariste qui le composent ont conquis le public très vite, son album étant sorti le 20 mars 2010. Un an après, ils réalisent le projet auquel ils se sont consacrés: venir à Madagascar pour équiper une école d’Antsirabe et  bien sûr faire un concert pour le public malgache.

Immense succès  de « Spiritus Dei ». Le projet s’inspire du concept « The priest », un trio irlandais de vrais prêtres chanteurs qui a fait parler de lui en 2009 en vendant 1,5 millions d’exemplaires de son album. L’idée de monter un groupe similaire prend sa source dans le besoin de financer l’équipement  d’une école de 1700 élèves dans le diocèse d’Antsirabe à Madagascar. C’est l’évêque Mgr Di Falco qui prend en main sa réalisation et reçoit l’aide du chanteur compositeur Didier Barbelivien. L’évêque sélectionne alors trois religieux qui vont officier au chant: le père Jean Michel Bardet, curé de la cathédrale de Gap et Charles Troesch, vicaire de la paroisse Saint Roch dans la même commune et le séminariste Dihn Nguyen Nguyen. Le trio passe le casting de TF1 musique  avec succès et enregistre l’album « Spiritus Dei », accompagné d’un clip du morceau titre. L’opus associe chants religieux et reprises, de Jacques Brel à Francis Cabrel. Son passage dans l’émission de Michel Drucker « vivement dimanche » sur France 2 lui procure tout de suite une immense audience. « Spiritus Dei «  est propulsé au top des ventes en 2010.  Le groupe entame une tournée triomphale dans les paroisses de France.

Rendez-vous au Palais des Sports. Le groupe va donc se produire au palais des sports le 23 mars au grand plaisir des chrétiens malgaches. Media Consulting se charge de l’organisation du concert. Ils seront neuf sur scène: les trois chanteurs, cinq choristes et un claviste. Une chorale malgache viendra les épauler. Le prix des places sera très modique. Après le concert, ils se rendront à Antsirabe pour visiter l’école au profit de laquelle ils ont chanté.

Extrait Midi Madagasikara – jeudi 27 janvier 2011