Le conseil d’administration du SNAV, présidé  par Georges COLSON, s’est rendu à MADAGASCAR du 12 au 16 décembre dernier sur invitation du gouvernement malgache et sous la coordination de Patrick Ramonjavelo.

Au programme de ces journées se sont tenues deux réunions avec le Ministre du tourisme et de l’artisanat, Madame RANDRIANJAFISOLO Iréne , une rencontre avec Monsieur l’Ambassadeur de France, et plusieurs réunions avec les responsables touristiques institutionnels et professionnels de Madagascar.


Raoul Nabet, Président de l’APS, Irène Randrianjafisolo, Ministre du Tourisme et de l’artisanat de Madagascar, Georges Colson, Président du SNAV et Joël Randriamandranto, Directeur de l’Office National de Tourisme de Madagascar

Cette mission avait pour objectif de répondre à une attente des autorités malgaches: étudier ensemble les différentes solutions pour permettre un développement de leur activité touristique, notamment en direction du marché français.


Jean-Marc Châtaigner, Ambassadeur de France à Madagascar et Georges Colson

Ces séances de travail ont permis tout d’abord de constater la volonté politique évidente du gouvernement malgache de faire du tourisme une activité économique et sociale prioritaire pour leur pays. Cette volonté est également exprimée par tous les professionnels que le SNAV a rencontrés.

Ensuite, les administrateurs, au travers des visites qu’ils ont effectuées, ont pu recenser les différents patrimoines naturels et culturels qui constituent une véritable richesse pour le développement touristique malgache.

Enfin, les institutionnels et professionnels malgaches ont réfléchi ensemble avec les administrateurs du SNAV aux différents moyens à mettre en place pour que l’ambition affichée soit réalisable à court et moyen terme; des accords bilatéraux et un plan cadre de collaboration suivront.


Les élus du Conseil d’Administration entourés de professionnels du tourisme malgaches.

L’accueil formidable qu’a reçu cette mission des professionnels élus français à Madagascar nous oblige à nous montrer dignes des espoirs et du respect que témoignent des pays partenaires vis à vis du SNAV et de tous les opérateurs français.

Notre syndicat, au delà de sa mission première qui est la défense des intérêts de ses adhérents se doit aussi de favoriser toutes les pistes de développement de notre activité, notamment en aidant des pays amis comme MADAGASCAR à s’équiper afin que les professionnels du tourisme français soient les premiers à bénéficier des retombées  de cette coopération. 

 

Source www.snav.org 12 janvier 2011