Aujourd’hui est ouvert à l’institut d’études politiques, à Aix-en-Provence, France, l’événement culturel dénommé « Histoires d’eau, d’Aix à Madagascar ». Il s’agit d’une manifestation culturelle consistant en une exposition photographique et une conférence autour de l’accès à l’eau. L’objectif est d’amener la population aixoise à prendre conscience de l’inégalité de l’accès à l’eau et à contribuer à l’amélioration des conditions de vie d’Ambatobe, Antananarivo.

L’exposition dont le vernissage a eu lieu hier, présente des œuvres de photographes malgaches de renom, Pierrot Men, Paul Nirilanto Razafindraibe et Sylvain Olivier Ralaivaohita ainsi que d’artistes français étudiants en art : Julien Chapus et Sarah Gomez. Cette exposition invite ainsi les visiteurs à découvrir les réalités quotidiennes de l’accès à l’eau à Aix-en-Provence et à Madagascar, à travers des photos et témoignages recueillis dans le quartier d’Ambatobe.

Un documentaire-vidéo de l’INA, intitulé « Questions durables : L’accès à l’eau » renforce également cette exposition qui dure jusqu’au 18 janvier, faisant un état des lieux général.

« Histoires d’eau, d’Aix à Madagascar » est porté par un collectif de 20 étudiantes, Collectiv’eau, qui a pour but d’installer une pompe à eau à Ambatobe, un quartier de la capitale de Madagascar. Ainsi, une partie des recettes obtenues à travers la vente des photos et les dons collectés par le biais de cette manifestation leur servira à financer l’installation de la pompe à eau dans ce quartier.

Extrait Les Nouvelles –  mercredi 12 janvier 2011