Le sud-ouest de Madagascar avec sa capitale Tuléar, dénommée Toliara en malgache, offre d’infinies possibilités de découverte qu’aucun voyageur dans la grande île ne devrait manquer.

A mesure qu’on visite Tuléar, on découvre toutes les quatre heures des changements extraordinaires de paysage qui réservent de grandes surprises au visiteur.

Mieux encore, d’après les informations publiées par l’Ambassade de la République de Madagascar en Allemagne, il est indiqué, surtout, que la sympathique ville de Tuléar est animée par les promenades en Pousse-pousse multicolores et omniprésentes dont les "tireurs " agiles transportent les clients par la force de leurs bras le long des larges avenues. Sur le plan architectural, ce qui est surprenant avant tout, ce sont les nombreux magasins en arcade dans lesquelles sont offertes les parures typiquement traditionnelles du sud-ouest, en argent et en pierres précieuses et semi-précieuses. Les marchés brillamment colorés regorgent de légumes, de fruits, d’épices magnifiquement odorants et d’authentiques articles artisanaux.

Au nord de Tuléar, d’après toujours les mêmes données, il est fait état, entre autres, qu’on peut passer des villages de pêcheurs idylliques aux immenses plages bordées d’hôtels confortables. Là le voyageur peut se détendre paisiblement en se baignant, jouir d’un magnifique panorama et observer les pêcheurs dans leurs pirogues traditionnels

Aussi au sud de la ville, des plages longues de plusieurs kilomètres constituent un lieu rêvé pour les amateurs de baignade. A partir de la ville de province Anakao il est possible, par la plongée et la randonnée aquatique, de partir à la découverte de merveilleuses créatures marines. Non loin de la côte s´égrènent de pittoresques petites îles avec d’éblouissants récifs coralliens du haut desquels les voyageurs intéressés par l’ornithologie sont fascinés à la vue de ces majestueux oiseaux de mer et d’eau douce.

Juste à côté se trouve, en outre, le parc national de Tsimanampesotse de 43.000 hectares qui est caractérisé par la végétation adaptée aux conditions climatiques arides tels que les plantes à sucre, les plantes d’épine et baobabs. Parmi les animaux s’activent ici de grandes colonies de flamants, les célèbres lémuriens Katta, les Mungos, 112 espèces d’oiseaux remarquablement diversifiés et les caméléons omniprésents…

Extrait La Gazette de la Grande Île – Jeudi 06 Janvier 2011

.