Antsirabe

Antsirabe a été pendant longtemps un pénitencier. L’exploitation de la chaux constituait à l’époque l’occupation des détenus. Ils étaient tous aux fers et uniformément désignés par le terme « gadra lava ».

Ayant les jambes serrés par deux anneaux et entravés par une barre de fer qui ne leur permettaient pas de marcher qu’en faisant de très petits pas, ces condamnés n’étaient pas en état de faire du travail. Ainsi, ils ont été réduits à la plus extrême misère et logeaient dans une grande maison située à l’époque au nord d’Ampatana.

Mais Rosaas ne connut pas ce régime-là. A son arrivée à Antsirabe, il a amélioré les conditions de ces détenus. Moins lourdement chargés et moins péniblement entravés, ils habitaient près de Soamalaza, dans un village connu sous le nom « Ambalamaditra » qui signifie « l’enclos des gens têtus ».

Extrait l’Express de Madagascar – Mardi 14 decembre 2010