La canne à sucre présente une grande potentialité en termes d’énergie renouvelable. D’après les études du Centre malgache de la canne et du sucre, il est indiqué qu’une tonne de canne à sucre produit à la fois 100 kg de sucre et 53 litres d’éthanol. Ce dernier s’utilise comme combustible.

Mais en attendant, les statistiques disponibles mentionnent que  95% des ménages malgaches utilisent le bois et le charbon pour la cuisson quotidienne. Une tendance qui est responsable des 40% de la déforestation actuelle.

Aussi, pour  contribuer à la préservation des forêts et des ressources naturelles, la FondationTany Meva et la Banque Mondiale ont-elles lancé des projets pilotes à Vatomandry et à Ambositra sur l’utilisation de foyer à éthanol en 2008. Un projet pilote de 2 ans qui a prouvé les avantages socio-économiques procurés par son utilisation. En fait, la consommation d’éthanol d’un foyer composé de 6 personnes est estimée à 1L à 1,5L par jour pour les trois cuissons, matin, midi, soir. Un réchaud à éthanol fait artisanalement coûte 40 000 Ariary et 110 000 Ariary pour les fabrications européennes. Et avec ce type de fourneau, la cuisson de riz  est à point en 15 – 25 minutes.

En outre, le prix de l’éthanol est à la portée de tous. Il s’achète à 500 Ariary le litre.

Dans le cadre de la promotion, la vulgarisation de combustible, la Fondation Tany Meva organise le « Salon Ethanol 2010 » consacré à la mobilisation de tous les opérateurs et à la sensibilisation de l’opinion publique.  Inauguré hier, le salon durera quatre jours et ne prendra fin que jeudi dans l’enceinte du CNEAGR Nanisana.

Extrait La Gazette de la Grande Île – Mardi 14 Décembre 2010