Selon le 8ème rapport du Doing Business 2011, Madagascar a reculé et est actuellement à la 140ème place sur 183 pour 2011, si elle était 138ème en 2010. Ce rapport qui relate le classement des pays sur la facilité de faire des affaires a été publié par l’IFC (Société Financière Internationale) et la Banque mondiale.

La Grande Ile faisait partie des pays qui ont connu une amélioration de 2005 à 2009. Le rapport cite que "parmi les 30 économies s’étant le plus améliorées au cours de ces cinq années, un tiers se situe en Afrique subsaharienne. C’est le cas du Burkina Faso, du Ghana, de Madagascar, du Mali, de Maurice, du Mozambique, du Nigeria, du Rwanda, du Sénégal et de la Sierra Leone". Depuis 2005, près de 85% des économies du monde ont facilité la pratique des affaires pour les entrepreneurs locaux en apportant 1 511 améliorations aux réglementations des activités commerciales. Singapour arrive en tête de ce classement et Le Tchad à la dernière place.

Au cours des douze derniers mois, 27 économies d’Afrique subsaharienne ont mis en œuvre 49 réformes réglementaires pour améliorer leur climat d’affaires. Pour la troisième année consécutive, Maurice est l’économie de la région la mieux classée en termes de facilité de faire des affaires pour les entreprises locales. Elle occupe la 20ème place du classement global qui couvre 183 économies.

Doing Business analyse les réglementations qui s’appliquent aux entreprises d’une économie au cours de leur cycle de vie, notamment leur phase de démarrage et exploitation, leurs échanges commerciaux, le paiement de leurs impôts et taxes et leur fermeture. Les conclusions du rapport ont stimulé des débats sur les politiques publiques dans plus de 80 économies. Elles ont permis le développement d’un nombre toujours plus grand d’études analysant l’impact des réglementations qui affectent les entreprises sur les résultats économiques obtenus par les différentes économies.

Extrait Courrier de Madagascar – Vendredi 05 Nov 2010