Un nombre exorbitant, 1111 enfants travailleurs ont été recueillis par le projet kilonga depuis l’année 2009 jusqu’à aujourd’hui. Pour cette nouvelle année scolaire, des sacs à dos avec le logo du projet, des cahiers, des gommes,… ont été distribués aux 800 ex-enfants travailleurs d’Analamanga entretenus par le projet au Falda Antanimena. Pour venir en aide à ces enfants travailleurs, le projet s’est fixé le but de « combattre le travail des enfants à travers l’éducation ». Aussi, l’objectif est de ramener les enfants travailleurs à l’école, et de les éduquer physiquement ainsi que psychologiquement En effet, 47 écoles publiques et privées collaborent avec le projet dans tout Madagascar pour assurer la scolarisation de ces enfants. Ceux-ci sont également aidés psychologiquement et socialement par des marraines qui sont présentes dans les communes des districts d’Antananarivo Avaradrano, Antananarivo Renivohitra, Antananarivo Atsimondrano et d’Ambohidratrimo.

C’est le projet qui se charge des frais de scolarité des enfants qui sont forcés d’étudier dans les écoles privées. Les enfants de 5 à 17 ans travaillant dans des conditions indécentes sont les principales cibles du projet, notamment ceux qui se prostituent, ceux qui exploitent les carrières de pierre, les employés de maison, ceux qui se lancent dans l’agriculture et l’élevage, la pêche, le transport d’objet lourd et enfin ceux qui sont victimes de trafic humain.

Extrait Les Nouvelles –  jeudi 21 octobre 2010