Il y a 205 ans décédait à Maurice la Reine Betty. Elle avait régné sur le royaume  Betsimisaraka à l’Est de Madagascar. Le vendredi 15 octobre, lors d’une messe dite à Vacoas, Richard Via, le Chargé d’affaires malgache lui a rendu hommage. La Betty était la fille de Ratsimilaho, roi Betsimisaraka dont le royaume s’étendait sur la côte Est entre la Baie d’Antogil au Nord et Brickaville au Sud incluant Fénérive, Foulpointe et l’Ile Sainte-Marie. Les premiers arrivants Malgaches à Maurice, il y a plus de deux siècles, sont issus de ces contrées.

Richard Via a expliqué « qu’à la mort de son père vers mai-juillet 1750, Betia devint Reine du royaume Betsimisaraka et poursuit alors les négociations entamées par son père pour la cession de l’Ile Sainte Marie à la compagnie des Indes.

Suite aux dissensions avec son frère, elle s’embarqua sur le navire « Les Treize Cantons » en 1751 pour l’île de France avec sa mère. Betia fut baptisée par le père Delfolie le 1er Février 1775 à  la Cathédrale Saint-Louis. Elle avait des terrains au Plaines Wilhems, à Saint-Pierre et Corps de Garde, aux lieux dits aujourd’hui la Fenêtre et la Ferme. Elle avait aussi acquis un terrain de 312 _ arpents situé dans les limites de la ville de Curepipe.

De 1763 à 1792, elle vécut tantôt à Port-Louis dans sa maison du quartier du Rempart au faubourg de l’Ouest, tantôt à sa résidence à Vacoas. Elle mourut à Holyrood, Vacoas le 14 Octobre 1805.

Les recherches du Chargé d’affaires lui a permis de connaître des détails sur les origines de la Reine Betty. « Métissée, de par son grand-père un pirate dénommé Tom Tew, d’aucuns s’accordaient que Betia était une femme de très grande beauté avec un cœur excellent » , déclare-t-il dans son exposé.

La Reine Betty vécut entourée de la considération des hauts fonctionnaires et évoluait parmi la grande bourgeoisie de l’époque.

La messe du vendredi 15 octobre a été célébrée par le Père Tiziano, un prêtre Malgache en poste à Maurice

L’Ambassade de Madagascar projette d’organiser, conjointement avec le Ministère des Arts et de la Culture un colloque sur le vécu de la Reine Betty à Maurice. La collaboration des historiens mauriciens, malgaches et réunionnais sera recherchée.

Extrait La Gazette de la Grande Île – Mercredi 20 Octobre 2010