Le pronostic de voir Madagascar et la France en final du championnat du monde s’est réalisé hier, à Izmir (Turquie).

C’était un duel au sommet à la hauteur de la prestation des deux nations car loin d’une défaite ou d’une victoire logique, ils ont vraiment livré une finale des champions. La France a gagné par 13 à 12.

Après 10 mènes rudement disputées, la France, représentée par Bruno Leboursicaud, Henri Lacroix, Philippe Suchaud et Thierry Grandet, a privé du titre mondial David Randriamarohaja, Jean-Marson Ratolojanahary, Tiana Razanadrakoto et Christian Andrianiaina. Face à des boulistes expérimentés comme Henri Lacroix et Philippe Suchaud qui ne sont autres que les partenaires de l’illustre, Philippe Quintet, Bema et consorts ont vraiment réalisé un parcours de combattant. 10 à 6 en faveur des Malgaches à l’issue de la 6e mène puis 10 à 8 après la 7e partie, l’espoir a donc été de mise dans le camp national mais les Français ont rectifié leurs tirs à partir de la 8e mène (10 à 12). A vrai dire, ils ont été sur le point de tuer le match quand les Malgaches ont réussi à ébranler la suprématie des Français en égalisant 12 partout. A coup sûr, les inconditionnels de la pétanque du stade d’Izmir ont retenu leur souffle car ce derby final a été à la hauteur de la prestation des deux équipes. Lors de la 10e et dernière mène de cette partie, les deux nations ont donc été chacune au seuil d’une consécration mondiale, mais cet honneur revient à l’équipe française qui a conclu en beauté cette rencontre (13 à 12). C’est la 9e titre d’affilée des tricolores. Outre ce titre mondial, la France a également ravi la palme dans le concours de tirs par le biais de Bruno Leboursicaud.

En quart de finale, le pays s’est imposé devant la Suisse par 13 à 12 et a largement battu la Mauritanie (13 à 3) dans le carré d’as. Malgré tout, ce titre de vice-champion n’a fait que raffermir le statut de Madagascar au niveau international. Dans les annales, après trois finales disputées à l’échelle mondiale, le pays est monté sur le toit du monde à La Réunion en 1999 et a été deux fois sacrés vice-champion en Thaïlande en 2007 et à Genève en 1982.

Extrait Les Nouvelles – lundi 11 octobre 2010