« A cette occasion, nous avons donc voulu inciter tout un chacun à connaître et à apprécier encore plus cette ville, cet héritage légué par nos ancêtres et que nous laisserons à nos enfants et petits-enfants».

C’est ainsi que s’exprime le directeur exécutif de l’Office régional de tourisme d’Analamanga (ORTANA). A l’instar des autres démembrements de l’ONTM que sont les Offices régionaux de Tourisme, en 2010, à l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale du Tourisme (JMT), l’ORTANA a décidé de faire d’une pierre deux coups.

Si le 27 septembre dernier, le principal objectif de la JMT est de faire prendre davantage conscience à la communauté internationale de l’importance du tourisme et de sa valeur sociale, culturelle, politique et économique. Pour sa part, l’ORTANA y a inclus le jubilé des 400 ans de la fondation d’Antananarivo. En effet, le nom d’Antananarivo a été donné en 1610 lorsque le roi Andrianjaka a pris possession de la colline d’Analamanga.

Et Miandriarijaona Razafimahefa de souligner qu’« A travers les manifestations, nous avons voulu offrir une fête à la fois allègre, éducative et solennelle, touchant l’Histoire, la Culture et le Tourisme, et accessible à tous ».

Le directeur exécutif se réfère ainsi aux festivités concoctées et étalées sur plusieurs jours et dans différents sites lors de la dernière JMT. Parmi les plus originales, il faut citer l’organisation de chants lyriques sur des airs anciens chantés par des jeunes enfants. Une manifestation qui a capté l’attention de plus d’un spectateur peu habitué à une telle performance.

Réédition
Il est également à noter le premier salon des métiers du tourisme et de l’hôtellerie. Pour une première édition, ce fut une réussite, dixit Madame la PCA De l’ORTANA avec ses 16 participants et près de 3.000 visiteurs en majorité étudiants en 3 journées d’exhibition.

Mais c’est aussi le jeu « kalaza » méritant d’être mieux par les jeunes et les moins jeunes, certainement à travers des émissions en direct sur les ondes. Une découverte qui va de pair avec l’organisation d’une séance de folklore et danses traditionnelles de l’Imerina exécutées par des jeunes qui en font en même temps la découverte et la promotion publique. Le concours du meilleur guidage d’Antananarivo, une conférence sur les métiers du tourisme, la visite de le Réserve spéciale d’Ambohitantely ainsi que la visite de redécouverte d’Antananarivo avec lecture patrimoniale ont couronné une semaine dédiée à la consécration d’Antananarivo comme destination touristique phare.

Extrait @moov.mg –  09-10-2010