L’ouverture officielle du festival de jazz de Madagascar, Madajazzcar, qui a eu lieu lundi soir au palais des sports Mahamasina a été un vif succès. Dès ce premier concert, les mordus de la bonne musique de la capitale ont été séduits par un répertoire varié des trois groupes à l’affiche.

La musique jazz a rassemblé du monde lundi dernier lors de ce premier concert qui est d’ailleurs le concert d’ouverture de la 21e édition du festival. Un concert inoubliable a marqué l’évènement puisque trois grands groupes se sont succédé sur scène. Ces derniers sont de renom international et ils ont envoûté l’auditoire avec un répertoire différent.

De l’Andaloujazz

Dès la première partie du concert, c’est-à-dire lors de la prestation du groupe israélien Omri Mor Trio, le public a été conquis. C’était d’ailleurs une grande découverte musicale dans la mesure où les trois musiciens, Omri Mor, leader de la formation, au piano, Gilad Abro à la contrebasse et Noam David à la batterie ont emporté le public dans l’univers de la musique jazz dont le fond puise dans les musiques traditionnelles arabo-andalouses. D’ailleurs, Omri Mor nomme simplement leur musique « Andaloujazz ».

Ainsi, lundi soir, ils ont présenté un répertoire vibrant avec la fusion entre la musique traditionnelle orientale et le jazz. D’ailleurs, avec un grand professionnalisme et un talent infaillible, la première prestation d’Omri Mor Trio a été sensationnelle. Ce groupe se produira encore ce jour lors du concert de jazz à l’université à Ankatso.

Hommage à Django Reinhardt

Le Nouveau Trio Gitan a également été apprécié par le public, il a aussi enflammé la salle avec un trio de guitares formé par Christian Escoudé, David Reinhardt, le petit fils même de Django Reinhardt, ainsi que Jean-Baptiste Laya. La musique a également été incomparable. Les trois musiciens, en dégageant une grande complicité, ont présenté un répertoire à mélodie assez douce et mélancolique mais surtout ils ont interprété quelques compositions de Django Reinhardt dont la plupart ne sont pas très connues du public. Ainsi, le concert a surtout été marqué par des découvertes. Après le concert au centre culturel Albert Camus hier, en compagnie de quelques artistes malgaches, le Nouveau Trio Gitan a réalisé un hommage à Django Reinhardt, un moment de partage et de nostalgie.

Du Vakojazzana

Après les prestations des deux groupes internationaux, place au jazz malgache avec le groupe Solomiral. Cette formation, plus connue comme la principale promotrice du fameux « Vakojazzana », a produit une fusion du jazz avec le rythme typique du vakondrazana malgache qui a également fait vibrer la salle. Chacun des musiciens qui forment Solomiral a démontré de quoi il était capable que ce soit dans la maîtrise des instruments que dans le savoir-faire en arrangement. Rappelons que ce groupe est essentiellement composé des quatre frères, Hajazz et Ony aux guitares, Fanaiky à la basse et Mendrika à la batterie. L’intégration de Rivokely au clavier et Seta Ramaroson au saxophone donne encore plus de couleur au répertoire de Solomiral… Ce sont effectivement des maîtres en la matière qui épatent les amateurs. D’autres concerts sont encore prévus pour ce groupe au programme du festival.

Extrait Les Nouvelles – mercredi 6 octobre 2010